Après quelques parties, il est temps de revenir sur AD1666

J'ai testé deux modes de jeu, le mode "aventure" avec des scénarios aux unités imposées et le mode "archenemy" qui est un mode multijoueur du type overlord.

ad40
Et une photo floue pour commencer : les positions de départ du scénario découverte.

Les règles sont simples, ça ne m'a pas empêché de faires de nombreuses erreurs :
- oubli presque systématique des règles de faction
- non respect de la règle "tu pioches dans ton deck" sur une action non-opposée
- appariement des combattants durant la phase d'action alors que seule l'occupation de la zone de contrôle compte
- actions diverses malgré un engagement

Voilà pour les plus grosses dont je me souviens. Je vais y revenir.

ad41
Ah, le Joker rouge, merci à lui d'avoir permis à mon Dragon (premier plan à droite) de blesser Athos. Attention d'ailleurs, au CàC, le joker rouge ne donne pas la victoire automatique !

Par exemple sur la photo ci-dessus, le Dragon polonais est engagé par Athos et un Mousquetaire. Il lui est impossible de bouger. Par contre, Athos ou le Mousquetaire peuvent bouger puisque si l'un des deux bouge, l'autre continuera à occuper la zdc du Dragon.

ad42
Encore un cas de mêlée multiple :
Athos ne peut pas bouger sinon plus aucun adversaire ne serait dans la zdc du Dragon
un Mousquetaire (cape bleue), mais un seul, pourrait bouger parce l'autre continuerait à occuper les zdc des deux héros Polonais (enfin, s'il n'y avait pas le r.spé de Longinus)
de la même façon, l'un des héros Polonais pourrait se déplacer puisque l'autre resterait pour occuper la zdc des deux Mousquetaires.

Bon, c'est un coup à prendre et je suis lent. Mais à relire des récits de cape et d'épée ça se tient : échange d'adversaires pendant les combats, occupation de plusieurs adversaires par un seul escrimeur... Tout ça est tout à fait dans l'esprit de ce genre romanesque.

ad43
Le recul après combat, oublié lors de ma dernière partie...

Imaginons que dans la situation ci-dessus, le Mousquetaire du premier plan veuille tirer sur Longinus (le grand en rouge). Dans ce cas là, je dois forcément piocher une carte de mon deck parce que c'est un tirage sans opposition ! Règle que j'ai évidemment tendance à oublier quand j'ai une bonne carte en main^^
Oui, pour ceux qui n'auraient pas suivi l'épisode précédent, AD1666 se joue sans dés mais avec des cartes (main et deck) et un système de renfort possible des cartes jouées (un petit goût de Malifaux).

ad44
Le Joker noir, pendant néfaste du rouge, a coûté la vie de mon Dragon.

ad45
Wołodyjowski, le porteur de la missive secrète réussi à s'échapper pendant que Longinus retient les Mousquetaires. Scénario gagné !

Règles de faction, j'en parlais plus haut :
- les Mousquetaires combattent à plusieurs contre Longinus, ils ont droit de piocher une carte pour l'ajouter à leur main. Quand on a compris que l'une des clés du jeu est une bonne gestion de sa main, l'avantage est à ne pas oublier^^
- Longinus subit une blessure de D'Artagnan (lequel bénéficie des bonus de l'attaque multiple +3), il a droit de piocher deux cartes. Même réflexion que la ligne précédente !

Des parties courtes qui donnent envie de recommencer immédiatement.
Les règles qui rentrent petit à petit et demandent une relecture. Malgré une FAQ officielle publiée récemment, il est tout de même fort dommage qu'il n'y ait pas un endroit où poser les questions qui viennent en cours de jeu. Comme de juste, avec des régles spé différentes pour chaque héros, les questions métaphysiques arrivent rapidement. Même sur BGG, ce sont les joueurs qui se répondent eux-mêmes. J'espère qu'un réel suivi sera mis en place par Wargamer Games...
Un jeu très scénarisé où deux parties sont très différentes et, surtout, très narratives.
Une feuille de résumé très bien faite.

J'ai également testé le mode overlord ("Archenemy")

ad46
Un bourgeois a recueilli les indices d'un complot, les Mousquetaires doivent le protéger jusqu'à ce qu'il atteigne le palais.

L'overlord a un deck supplémentaire pour faire entrer de nouveaux adversaires et définir des événements aléatoires. Tout est très codifié, comme dans le mode "Aventure".

ad47
L'un des moments clés de la partie : le combat des héros. Porthos et Longinus y laisseront la vie.

Dans toutes les parties que j'ai joué pour l'instant, j'ai opposé les Polonais (Défenseurs de la Couronne) aux Mousquetaires. Et, à chaque fois, les Polonais ont remporté la victoire. Est-ce à dire que leurs profils sont plus forts ?
Sachant que c'est un jeu polonais, la question peut se poser. Mais j'espère que la réponse sera négative.

ad48
Alors que le Bourgeois est arrêté par Zagloba, Athos perd le duel face à Wołodyjowski qui lui fait voler son arme au loin. La règle dit que, sans arme, un personnage fuit. Ça nous a paru un peu radical...
Partie encore remportée par les Polonais !

Il me reste à tester le mode "combat". Et puis, il faudrait aussi que je sorte les profils qui peuvent interagir par la parole. Parce qu'une section entière des règles y est consacrée et je n'ai pas encore trouvé comment jouer cette phase de jeu.

Quelques points négatifs donc. Mais rien encore qui me donne envie de passer à autre chose, bien au contraire.