Au bord du Fleuve

13 décembre 2017

Une rivière au bord du fleuve !

Lors de notre dernière partie de M&T, il nous manquait une rivière. Alors, hop, au boulot !
Et puis, ça fait longtemps que je n'ai pas fait d'élément de décor.

Des rectangles découpés dans une plaque d'isorel (si les plaques entre les packs d'eau sont bien de l'isorel), plus un coude, plus un rectangle bien ventru.
Après hésitation (5 ou 7 ? et pourquoi pas 6 ?), j'opte pour 7 cm de largeur. Et, plutôt que tout standardiser à 20 cm de long, je fais plusieurs longueurs.

J'encolle le tout (colle à bois diluée) et je pose une feuille de mouchoir papier grossièrement étalée.
Après séchage, nouvel encollage, puis nouvelle feuille de mouchoir papier.
Re-séchage, le temps de me poser la question de la couleur dominante de ma rivière et de découper le surplus de papier sur les bords.

Ben, oui, une vraie rivière, c'est vert, marron, kaki, blanc, mais pas bleu.
Ok, mais sur une table de jeu ?
Si je veux qu'on reconnaisse rapidement mon truc sans erreur possible, il me faut du bleu...

Bref, une couche de bleu, légère et très diluée, et voilà :

rivi01
Les plis des mouchoirs donnent grossièrement l'aspect de remous.

rivi02
La même chose de plus près.

Etapes suivantes :
- une belle ligne de colle (non diluée cette fois) sur les bords, recouverte de sable
- une fois le sable bien collé, je le peins en vert
- puis brossage des remous au blanc pur (pinceau large, passage très rapide)

J'en suis là :

rivi03

rivi05
Et un zoom

Ensuite, un lavis de vert très dilué sur l'eau :

rivi04
pas sûr que ça se voie...

Je termine en collant quelques rochers (litière à chat) dans l'eau et en traçant des vaguelettes autour. Ca permettra de marquer le sens du courant s'il y a besoin.

rivi06

Et je repasse un lavis de vert pour estomper les vaguelettes.

rivi07
Le gué

Et voilà mes éléments terminés, avec l'ajout de quelques buissons :

rivi08
28,5 cm - 15 cm - 20 cm
27 cm pour le gué

rivi09
19 cm - 22 cm pour la courbe

J'ai maintenant 82 cm de rivière pleine,
1,10 m de rivière avec le gué,
1,30 m de rivière avec tous les éléments.
J'ai de quoi jouer, aussi bien en 28/30mm qu'en 20mm.
On verra si j'ajoute d'autres éléments ensuite...

Voilà une petite mise en situation avec les figurines qui m'ont occupé ces jours derniers, des Rohirrim qui attendaient d'être terminés depuis des lustres...

sda_rohi01

Ils attendaient depuis tellement longtemps que j'ai dû les brosser à l'acétone pour reprendre leur jupe et leur cape.

sda_rohi02

Pour les cavaliers, c'était plus simple, seule la couche de base des chevaux et la sous-couche des cavaliers étaient faites

sda_rohi03

Et pour finir trois héros (Hama, Théoden, Gamling) en wip.

14 cavaliers + 29 piétons + 3 héros,
comme le travail était commencé, je les compte pour moitié dans mon compteur qui augmente de 30 figurines pour passer à
370/365 ! Mais chut, il m'en reste encore plein à finir avant de crier victoire...

Posté par Mehapi_to à 22:02 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

29 novembre 2017

Et un peu de techno avec ça ?

Comme vous avez pu vous en rendre compte, la société utopiane est entièrement tournée vers l'océan et la navigation.
Evidemment, une certaine logistique terrienne doit exister, ne serait-ce que pour assurer vivres, voiles, cordages... Mais ceux qui l'assurent en vivant à terre subissent un ostracisme muet tout à fait étonnant dans cette société qui prône un égalitarisme forcené.

Pourtant, de purs terriens ont réussi l'exploit de devenir pratiquement incontournables dans les expéditions maritimes. Si leur mal de mer reste sujet à dérision, les Artéfaciers n'ont pas à souffrir des quolibets qui frappent les éleveurs, agriculteurs ou artisans terriens.

alk_utop24
Exacavaor et Grimpaor
J'ai cassé la corde du grappin. Vue de face ma "réparation" est plutôt grossière.

Chercheurs expérimentaux, les Artéfaciers explorent les souterrains abandonnés (tout du moins le croient-ils) des Naashtis à la recherche d'artéfacts technologiques. Ils effectuent ensuite toutes sortes d'essais, parfois aux dépens de leur entourage, jusqu'à obtenir un fonctionnement qu'ils jugent adéquat.
C'est ainsi qu'ils ont mis au moins les bracelets de tir qu'ils nomment Kunturi. Leur entretien reste toutefois risqué, d'où le respect que témoignent les marins qui en sont équipés aux Artéfaciers.

alk_utop25

Issus de leurs trouvailles, des boitiers énergétiques, les K'unti équipent les différents outils qu'ils utilisent pour leurs expéditions souterraines. Ils ne s'en séparent guère et surtout pas lorsqu'ils partent en mer.

alk_utop26

Et avec ces deux là, le compteur passe à 340/365.
Dans 25 figurines, mon contrat sera rempli...............

Posté par Mehapi_to à 21:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
28 novembre 2017

On va bien vous garder...

Abandonner les pujlanar à leur propre sort sur Chora n'était pas réellement envisageable. Autant les tuer directement. Alors il fallut bien trouver qui pourrait s'occuper d'eux...

alk_utop14

Ce sont, en premier lieu ceux qui les soignaient (ou leurs dealers selon le regard qu'on y porte), les bokor, qui restèrent à leurs côtés. Mais leur vie était loin d'être simple et empira avec l'amenuisement des stocks d'antasmoïsa.
C'est un boko du nom de Ankas qui découvrit l'effet des marines en fouillant le nid où avaient pris l'habitude de dormir deux polymorphes beaucoup plus sereins que leurs frères. Après quelques essais prometteurs, il souffla la poudre d'une marine broyée au visage de pujlanar excités. Ceux-ci se calmèrent immédiatement.
Une solution de substitution était trouvée. Il ne restait plus qu'à en explorer les possibilités.

alk_utop15
Le sourcelier et Lerofòn, à l'arrière plan un Gardien de Chora

La manipulation de marines broyées développa chez les bokor les plus ouverts des talents alkémiques insoupçonnés qu'ils purent mettre au service des pujlanar.

alk_utop16

Ces talents ne restèrent pas longtemps inconnus des Utopians de la grande île. Lorsqu'un marin, plus téméraire que les autres, s'avisa de se faire accompagner par un boko et un pujlana, la fortune avec laquelle il revint ne laissa plus de doute quant à l'intérêt de leur compagnie.

alk_utop17

Malgré leurs talents, les bokor ne suffisent pas à maintenir le calme sur Chora, d'autant que nombre d'entre eux s'occupent de former les apprentis. Les gardiens sont là pour les assister.
Ils sont reconnaissables de loin avec leur tenue de protection : lames dentées dans le dos pour prévenir toute attaque de l'arrière et lacet à hampe pour saisir ou repousser les pujlanar. Le contact de ces derniers est par trop dévitalisant...

alk_utop18

Compteur : 338/365 (avec les trois du message précédent)

Posté par Mehapi_to à 18:36 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
27 novembre 2017

Sur la petite île...

Au large de l'île principale d'Utopie, au bord du Vide, se trouve une île plus petite, l'îlot de Chora.
Idéalement située pour isoler ceux que la société égalitaire ne veut accueillir mais ne peut se résoudre à éliminer, Chora abrite les horreurs utopianes.

alk_utop20
Homoncule, Ch'unqay, Nécromorphe

Les pujlanar, lointains descendants des greffés avaloniens, drogués à l'algue bleue et aux corps déformés par les boutures altérées et pluri-centenaires du Beathacrann hantent cette île. Leur seule envie, trouver de quoi effacer leurs douleurs.

alk_utop21

Certains, pourtant, plus doux ou plus contrôlables, sont emmenés à bord des navires et gardés à fond de cale jusqu'à l'arrivée sur le continent. Là, leurs appétits sont détournés sur les malheureux qui tentent de s'opposer aux marins.

alk_utop22

On trouve même parmi eux un héros, Ch'unqay, appelé à l'Eveil des membres de la Loge.

alk_utop23

Posté par Mehapi_to à 22:38 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2017

Au bord du vide

Parmi les marins utopians, il en est qui se tournent à l'opposé du grand continent. Ceux-là, les Chasseurs de Légendes, naviguent du côté où l'océan n'a plus de fin, au bord du grand Vide.
Ils y pourchassent les grands animaux marins à la recherche de celui qui les a sauvé du déluge.

alk_utop10
Le difforme Chasseur du Léviathan et une Chasseuse de la Méduse

Baleines, tortues marines géantes, licornes nautiques, serpents de sept noeuds, requins cuirassés, crabes flotteurs, krakens... Tous ces monstres sont leurs proies, sources de matières premières qui remplacent avantageusement celles qui manquent sur la grande île.

alk_utop13
Juste pour voir un peu mieux la chasseuse qui se cachait derrière son harpon.
Je crois avoir peint et repeint presque une dizaine de fois ses griffes de corail sans réussir à obtenir l'effet voulu.
De toute façon, je crois bien avoir loupé toute la faction...

alk_utop11

Ce sont également les Chasseurs de Légendes qui connaissent l'emplacement de l'archipel englouti. Ils y accompagnent les sorciers de l'îlot de Chora, deux à trois fois par cycle, dans les champs d'antasmoïsa, l'hébétante algue bleue.

alk_utop12

Compteur : 332/365

Posté par Mehapi_to à 18:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :