Au bord du Fleuve

24 août 2019

Dans l'ombre de Gotham

Source: Externe

J'avais déjà eu l'occasion de baver devant le matos de Batman- Gotham City Chronicles durant la Ludikon. Mais, un peu trop pris par ma table Song of Ice and Fire, je n'avais pas pu le tester.

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour qu'Arnaud l'amène au club. Avec des figurines peintes, évidemment pas toutes, mais quand même.

Partie où Arnaud fait l'overlord contre quatre joueurs sur un scénario très tendu : recueil d'indices.

batou_01
Emotion devant notre groupe réuni ?
Red Hood, Montoya, Bullok le flic de service et Green Arrow

Je choisis le plus fin d'entre eux...

Source: Externe
Ce con, avec sa grosse pétoire ne peut pratiquement plus bouger. Bon, par contre, il défouraille sévère !

batou_02
En face : des brutes, des brutes et des thugs, des swats ripous (sauf un, qu'il va falloir retrouver) et des clochards-indics (il va falloir en sauver un).
Et puis, Clayface et Black Mask (en retard pour la photo) qui transportent chacun une malette qu'il nous faut récupérer sur leur cadavre...

Premiers pas pour moi dans l'univers Monolith, les règles sont facilement digérées, la gestion des cubes d'énergie est fluide, ça laisse du temps pour penser aux règles spé. Notre overlord pourra très rapidement se consacrer à son jeu plutôt que superviser le nôtre.

batou_03
Très peu de possibilité de déplacement pour mon Chaperon Rouge à cause de son arme. C'est pas grave, je vais rester ici, en hauteur, et saluer tout ce qui passe !

La lecture du plateau de jeu avec ses zones en hauteur, celles en contrebas, ses pièces fermées et les couverts est finalement logique. Pour les zones prêtant à confusion, un système de lettres aplanit les difficultés.

batou_04
Une fois le ménage fait, avec l'aide de Green Arrow, je me précipite (à petits pas) pour présenter mes hommages à Black Mask. L'affaire tourne bien, je récupère sa mallette pendant que Montoya et Bullok affrontent Clayface en tentant de sauver un clochard et de récupérer un ordi.

batou_05
Tous les éléments sont dans nos mains. J'abandonne ma pétoire et cours servir de rempart au dernier clochard en vie. Green Arrow reste en couverture.

batou_06
Une grenade fumigène nous protège des tirs, le dernier tour des Villains sera décisif.

batou_07
Deux brutes surgissent soudain et se jette sur l'indic. Il n'y survivra pas et les Villains remportent le scénario !

Un jeu scénarisé, permettant à un joueur de s'opposer à un groupe d'autres joueurs ou à deux joueurs de s'opposer.
Du matériel de qualité, beau et résistant.
Des parties immersives et narratives (allez voir chez le Wookie)

Est-ce que l'avenir du jeu de figurines n'est pas à rechercher dans ce genre de format ?
En tout cas, je suis séduit. J'espère que Anno Domini 1666 m'apportera le même genre de sensations.

Posté par Mehapi_to à 22:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

07 août 2019

Chasse aux Honneurs

Qu'est-ce que l'honneur ? Un mot. Qu'y a-t-il dans ce mot honneur ? Qu'est-ce que cet honneur ? Du vent.
Falstaff - Henri IV acte 5 sc1 - Shakespeare

hect01

Hes gu`h`rs, hes bris`rs, hes p°hés, hes r°vêtus...
Hes mots n° manquaient pas pour hes désigner. Mais cehui qui mettait d'accord ha fronmaison était hes honn`rs.

Ihs n'avaient qu c° mot à ha bouch°. Ihs h° répétaient en bouch°, inhassabhment, comm° un sort d'invocation.
Honn`r
« H° fair° pour h'honn`r
« T°nir pour h'honn`r
« H'honn`r d° ha patrie
« Homm° d'honn`r...
H`r honn`r s'arborait sur d° p°tit°s band°s d° couh`r, sur h`rs v°st°s, à h`rs épauh°s ou à h`rs poignets. D° p°tit°s band°s d° couh`r ou des étoih°s.
H`rs honn`rs sonnaient au h°ver du jour, au coucher du soheil, d°vant un bout de tissu bariohé d° bh` et d° roug°.

H`rs honn`rs exphosaient au son des fusils, des canons.
H`rs honn`rs étaient suivis d° vid°, d° néant.
H`rs honn`rs sentaient h° cadavr°, ha pourritur°.
H`r honn`r s'exhibait dans h° sang et hes trip°s.
H`r honn`r n° s° montrait qu° dans ha mort.

hect04

hect05

Insensiblement, mais inexorablement, à mesure que ses pensées se formaient, il s'était redressé. Cela dura une vie, peut être deux, avait-il semblé.
Sa tête s'était relevée et il porta ses yeux au loin, hors de la fronmaison, vers la lisière et il partit sans tenir compte des cris de ses frères. Puis, à mesure qu'il avançait, sa colonne se tendit.
Lorsqu'il émergea de la forêt, il put traverser les hautes herbes en continuant à fixer l'horizon. Celle qu'il cherchait était connue pour rester cachée et n'apparaître qu'après une longue route. Sa légende, propagée de fronmaison en fronmaison, disait qu'elle sommeillait sous un grand arbre et qu'il ne fallait pas la brusquer, ni même la réveiller.

hect02

hecto02

Pas b°soin d'honn`r pour exister,
pas b°soin d'honn`r pour vivr°,
pas b°soin d'honn`r pour défendr° sa fronmaison.
°hh° saurait dir° c° qu'ih manqu°.
°hh° saurait dir° pourquoi hes Grands Nus fuyaient, pourquoi hes Grands Nus hes suivaient, pourquoi hes Grands Nus s° r°groupaient au son du bois frappé, pourquoi hes Grands Nus étaient asservis, pourquoi hes Grands Nus avaient pris h`rs fusils.
°hh° saurait exphiquer pourquoi hes cousins s° cachaient dans hes cohin°s.

hect03

hect06

Il resta debout, immobile face à elle, un pied dans l'ombre de l'acacia, un pied en dehors. La Sagesse lui parlerait quand elle le jugerait utile.
Il songea à ses frères qui continuaient à dormir sous les branchages. Il songea aux branches et aux pierres, celles qui cognent et celles qui coupent. Il songea au chemin qu'il venait de parcourir et aux nombreuses vies de la forêt et de la prairie.
Ses yeux n'étaient pas fermés, ils ne l'avaient jamais été. Elle lui fit un large sourire et oscilla légèrement de la tête.
Il sourit à son tour et repartit vers la forêt.

hecto01

Il ne lui fallut pas longtemps pour retourner parmi ses frères. Les convaincre fut beaucoup plus ardu. Seuls quelques uns semblaient avoir compris ce qu'il souhaitait en parlant de chasser les Honneurs de la forêt.
Une petite troupe le suivait, tous issus de sa famille, pas assez pour constituer un nouveau clan. Ils s'armèrent de branches et de pierres, plus rarement d'os. Puis commencèrent à associer pierres et branches comme ils le pouvaient.

hecto03

hect07

hect08

hect09

Ils parcouraient la forêt pour tenter d'agrandir leur groupe, en vain, toujours en vain. C'est lors d'une de ses harangues quotidiennes qu'un étrange personnage surgit des fourrés.
Il était des leurs, incontestablement. Mais il portait l'odeur des Honneurs, il portait les tissus des Honneurs, il se déplaçait comme les Honneurs, il parlait comme les Honneurs.

hect10

> Tu as trouvé la Sagesse, mais les tiens ont besoin de la Fureur. Suis moi...

Qu'avait-il à perdre ?
Jusqu'à présent, aucun n'avait accepté de le suivre prétextant qu'il n'était pas de leur famille, pas de leur fronmaison.

hecto04

> Avec la Fureur tes frères te suivront. Avec la Fureur viendront même les cousins de la prairie et ceux des collines.
Il te suffit de la soumettre.

Il ne comprenait pas tout ce que lui racontait le Baron. Pour être plus juste, il ne comprenait rien de ce qu'il racontait. Heureusement, ils atteignirent le fleuve avant qu'il décide de faire demi-tour et de laisser planté le Baron et sa Fureur aquatique.

Ih t° suffit d° ha soumettr°
Soumettr° ha Fur`r ?
C'est quoi cett° Fur`r ?

Soumettr° ça ?

hect11

hecto05

hecto06

hect12
T'inquiète pas Major, c'est juste un intermède proposé par Mellal. Mais je ne t'oublie pas.

Posté par Mehapi_to à 17:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 juillet 2019

Singularité

Commencing countdown, engines on
Check ignition and may God's love be with you

Source: Externe

 I'm stepping through the door
And I'm floating in a most peculiar way
And the stars look very different today

Source: Externe

Am I sitting in a tin can ?
Far above the world

...

bow01

bow02

bow03

bow04

bow05

Posté par Mehapi_to à 16:28 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 juillet 2019

Mai... juin... juillet !

Cet article était prévu pour être publié début juin, avec mes lectures de mai donc.
Et puis le temps a filé.
Et j'ai continué à lire.
Alors, comme vous n'avez pas que mon blog à suivre et que vous n'avez certainement pas deux jours pour lire mes (pourtant courtes) critiques, voici une petite sélection des deux derniers mois et demi...

Source: Externe Même pas mort (Rois du monde 1) de Jaworski

Ce livre a été, il y a deux ans déjà, sujet d'une discussion sur Warmania entre détracteurs et fans. Et bien, je fais partie des fans, sans aucun doute.
Ici, on n'est pas dans le Vieux royaume, mais dans le monde Celte. Un monde celte, vu par des yeux celtes, autant qu'on peut tenter de se l'imaginer. Jaworski joue d'ailleurs avec son lecteur moderne par la mise en abîme d'une narration faite par le héros celte à un marchand grec.
Bellovèse, fils d'un roi Turon et prétendant potentiel à la royauté biturige nous raconte sa jeunesse. Ses premières années d'exil après la mort de son père s'entremêlent à son premier combat et à son voyage jusqu'aux îles d'outre-monde.
C'est l'enfance d'un guerrier. Voyage initiatique pour le héros comme pour le lecteur, récit à la fois épique par sa forme et "gestuel" par ses enfances, il tient en haleine par la façon dont ses épisodes répondent les uns aux autres.
Jaworski a su donner une existence à ce personnage, à peine évoqué par Tite-Live. D'ailleurs, je vais aller parcourir son Histoire Romaine avant de lire la suite.

Source: ExterneBug #2 de Bilal

Bilal, c'est Bilal. C'est un peu facile de le dire comme ça. Pourtant, il y a de ça. Il y a des BD, c'est le héros, d'autres, c'est l'auteur.
Ce Bug-ci est le deuxième tome de sa dernière série. L'intrigue n'y avance pas, mais on continue de découvrir ce monde où toutes les données informatiques ont disparues. Le héros après qui tout le monde court commence à maîtriser ses pouvoirs. Tout est en place pour que l'histoire commence vraiment.
On a le temps, Bilal prévoit au moins 5 tomes, et à la vitesse où il publie...
Avec cette nouvelle série, Bilal s'affranchit des lourds décors, ce sont les personnages sur lesquels il concentre toute notre attention. Les personnages et l'histoire. Parce que l'histoire, même si seul le décor est posé, elle fait envie.

th_cogn L'armement médiéval - Les armes blanches dans les collections bourguignonnes - Xe-XVe siècles, de Fabrice Cognot

Vous croyez tout savoir sur les épées ? Bienvenue à la lecture de cette somme !
Bon, c'est une thèse, alors c'est chiant et long à lire. Mais y'en a à tous les niveaux : archives médiévales, combat, forgerie, étude d'arme. Un gros pavé sur les épées, puis les lances et on termine avec quelques éléments sur les haches.
La première partie est un gros corpus bibliographique qui peut être évité pour une lecture "en dilettante", les éléments principaux en sont repris dans les deuxième et troisième parties.
Dans la version en ligne que j'ai lue, il manque pas mal d'illustrations. Mais une recherche internet comble vite ce manque. Une lecture longue, mais passionante. Si vous ne me croyez pas, écoutez l'auteur : fréquence médiévale.

Source: Externe Belphegor #10-3

Toujours à la recherche de nouvelles sources de lecture sur le net, je suis tombé sur OpenEdition dont j'ai parcouru la section "magazines". J'ai picoré et ne me suis arrêté que sur des trucs qui m'intriguaient.
Le numéro Belphegor consacré à Peter Pan en est un bon exemple. Une série d'articles assez courts, écrits par des auteurs qui semblent bien posséder leur sujet, qui ont totalement changé le regard que j'avais sur ce bouquin que j'avais trouvé assez insipide à la lecture. Fruit de réécritures et de réinventions permanentes, Peter Pan est superposition de couches que ce numéro nous permet de soulever petit à petit.

 

Source: Externe Histoire de la Gaule Romaine de J.J. Hatt

Mes étagères étant une sorte de refuge pour livres abandonnés, j'en récupère régulièrement. J'ai redécouvert celui-ci en déplaçant un carton et il tombait très bien après Jaworski, même s'il ne commence qu'en -120.
On traverse donc 6 siècles d'histoire romaine vue à travers le prisme des Gaulois (à prendre au sens large des rives du Rhin aux Pyrénées). Il y a certainement des livres beaucoup plus récents que celui-ci (édité en 1959 !), mais sa lecture est une véritable source d'inspiration pour rejouer nombre de batailles, de toutes tailles. A suivre les événements décrits par l'auteur, la Pax Romana n'est qu'une vue de l'esprit ou, dans le meilleur des cas, qu'une pause locale et passagère. Que ce soit entre eux ou contre les tribus germaines, les légionnaires romains n'ont guère eu le temps de se reposer. Enfin, ces légionnaires n'étaient romains que par leur équipement...
En tout cas, j'entends déjà mes plaquettes remuer dans leur boite !

Source: Externe Moby Dick de Melville

Un bouquin que j'attendais de trouver en vide grenier ou de récupérer par hasard et puis rien. Alors je l'ai ajouté dans mon panier avant de me dire... "C'est un vieux classique, ces droits sont peut-être libres et je pourrai le trouver sur le net." Bingo !
J'en connaissais vaguement l'histoire, celle de la lutte d'Achab et de sa nemesis. Mais au fil de ma lecture, je me suis demandé si j'avais la véritable version de Melville. Descriptions des différentes sortes de baleines, des parties du navire, de son équipage, de l'histoire de la chasse à la baleine... Toute une partie encyclopédique entrecoupée de passages narratifs. Après vérification, pas d'erreur, c'est bien le livre de Melville.
Du coup, je me suis calmé et ai repris ma lecture plus sereinement. Finalement, je crois que ces interruptions descriptives ne diluent pas le récit mais, qu'au contraire, elles permettent la montée en tension jusqu'à la fin du récit.

Source: Externe Le dernier pharaon de Schuiten

Une aventure de Blake et Mortimer hors série, comprendre hors du (ténu) fil narratif de la série principale. Cet album se situe 30 ans après le Mystère de la Grande Pyramide et est sensé mettre un terme aux questions restées en suspens.
Est-ce qu'il répond à ces attentes ? Est-ce qu'il répond aux miennes ?
Nos deux héros ont pris de l'âge et sont désormais hors de course. Dans la série principale, on est habitué à voir le monde entier leur obéir (ou en tout cas suivre avec vénération leurs conseils), ce n'est plus le cas. Là, ils vont devoir se débrouiller seuls, plus ou moins. Car, comme ce sont les héros, leur force de persuasion auprès des anonymes reste effrayante.
Ce qui fait que l'histoire, qui aurait pu pousser les héros dans leurs retranchements, reste assez fade. Un bon point tout de même, vous-savez-qui n'apparaît pas !
Pour ce qui est du dessin, Schuiten n'en est pas à son galop d'essai, rien à dire. C'est même particulièrement intéressant de lire un B&M sans ligne claire.
Je reste un peu sur ma faim. Ces 85 pages auraient certainement pu être remplies différemment et donner un goût un peu plus relevé à cet album.

De plus en plus de lectures virtuelles.
C'est quand même pratique d'avoir une bibliothèque dans la poche. Même si le contact du papier est plus agréable !

Posté par Mehapi_to à 18:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
11 juillet 2019

Necro-loupé

necr06

Mes figurines étaient prêtes.
J'avais finalement opté pour ajouter deux combattants supplémentaires. Deux combattants avec une hache énergétique, histoire d'avoir un peu de répondant si on arrivait au corps à corps.
Guillaume m'avait averti qu'on jouerait avec les nouvelles règles, qu'on effectuerait la conversion de mes figs sur place.

Et puis, au lieu d'être deux, ou trois, on s'est retrouvés à cinq. Chouette !
Et puis, David avait emmené Joan of Arc, les deux tro-tro-grosses-boites :
"Vous voulez tester ?"

Et me voilà à fouiller dans les boites pour installer la table du scénario qu'il voulait tester : la Peste, premier scénario du supplément mythique.

joa01
Joli matos

joa02
Le petit village, rassemblé autour du seigneur et du prêtre sur la place de l'église, s'apprête à repousser les hordes malades.

joa03
Mais les pestiférés attaquent déjà les brocolis...

Une fois la table mise en place, les figurines (belles) identifiées et soclées (par 1, par 2, par 3), je me retourne pour voir pù en sont les trois Nécromundiens :

necr07
les tirs ont déjà fait quelques dégâts !

joa04

Pour jouer à JoA, le scénario indique le nombre de tours et la composition en ordres de ceux-ci.
Un "plateau de bataille" collectif contient les cartes Round (A) et celle du round en cours (B), ici chaque camp obtient 3 ordres de base pour le round.
Ce plateau de bataille contient aussi une zone pour les cartes Conseil de guerre (C). Trois de ces cartes sont retournées en début de round et chaque joueur choisit son option (ici 1 ordre supplémentaire ou 3 jetons Légende ou transformer un ordre de base en ordre spécial).
La zone centrale de ce plateau est "l'infirmerie" où on place les unités Hors de Combat avant de statuer sur leur destin.
Joli plateau en carton épais fait pour recevoir les éléments communs de jeu. Mais pourquoi n'y a-t-il aucune place prévue pour la pile de cartes légendaires, ni pour les jetons communs ?

joa05
De la même façon, chaque joueur a son plateau de jeu. Mais je ne vois pas l'intérêt d'avoir 4 zones de même taille alors que seule la première, grise, servira à chaque tour. Les zones verte, ocre et bleue ne serviront qu'épisodiquement, les avoir de même taille induit une utilisation équivalente, ce qui n'est absolument pas le cas...

Jeu alterné, le premier joueur fait ses 3 (ou 4) actions.
Les kubenbois indiquent une zone activée, chaque unité dans la zone peut effectuer une action de base (mvt, cbt, scénario), une zone ne peut être activée qu'une fois. Par contre, une unité qui change de zone peut être à nouveau activée dans la zone de destination (zone 1 mouvement, zone 2 combat). Les activations concernent les zones de terrain.

joa06

  • Définition des unités très étrange.
    De base, les troupes sont par 3 ou 2 et les personnages seuls. Mais dans ce scénario, les troupes du Mal sont des unités seules. Rien n'explique ou ne justifie réellement ces choix.
    Les troupes de fantassins vont par 3 et les cavaliers par 2. Ok. C'est plus joli sur la table et ça permet de vendre plus de figs. Mais ensuite, les Pestiférés doivent aller par 1. Juste parce qu'il n'y a pas assez de figs fournies avec le KS ? WTF ??
  • Tiens d'ailleurs, en parlant de ça. Les cartes d'unités différentes qui utilisent la même illustration, parfois simplement retournée-miroir, ça fait franchement pitié. Pas assez de sous dans le KS pour payer quelques petites illustrations supplémentaires ? Sans rire ?
  • Chaque hexagone peut être entier ou séparé en 2 ou 3 zones. Du coup, il y a une limitation d'occupation. Bonne idée, ça justifie l'intérêt des décors (qui occupent une place) et permet quelques réflexions tactiques intéressantes.
    Mais mettre 4 socles triples dans une petite zone s'avère impossible, ça déborde. Ils ont fait quoi pendant les tests ?

Ne croyez pas que je passe mon temps à râler.
La partie avance et j'y prends plaisir. Les règles sont fluides, reste juste à ne pas oublier les règles spé^^

joa07
J'ai réussi à attirer le héros très loin du village, mon deuxième groupe de Pestiférés a le champ libre, ou presque, pour aller contaminer les habitations. Je vais même me faire le plaisir de commencer par le puits !

Tiens, une petite critique au passage, les cavaliers semblent se déplacer à la même vitesse que les piétons, à savoir d'une zone par activation. Y sont pas trop pressés les gonzes !
Seule leur charge leur permet d'avancer à 2 cases. C'est bien, ça permet de les éloigner lorsqu'ils chargent et de les dévisser plus facilement lors d'un contre !
Mais je suis mesquin, ça a certainement son avantage avec le coup des activations de zone.

joa08
Le scénario arrive à sa fin. 4ème tour, je peux, enfin, faire entrer ma grande Faucheuse.
A regarder cette image, je me dis que je n'ai pas respecté la limitation d'occupation. 4 unités + le puits, ça fait trop dans cette petite zone...

joa09
Fin de partie : avec 4 marqueurs Peste dans le village, mes Pestiférés remportent le scénario.

A côté, ils finissent leur deuxième tour !

necr08

Comme vous avez pu le voir, je n'ai pas été totalement convaincu par JoA.

Les figurines sont bien détaillées, le plastique n'est pas trop souple et doit se peindre facilement. Les décors sont très bien faits et les tuiles de bonne qualité.
On voit que c'est là qu'est passé toute l'énergie et l'argent ramassé.

Pour les règles, c'est un jeu à ordres. L'originalité est, peut-être, d'avoir des ordres de zone plutôt que des ordres d'unité. Mais faut-il chercher à être original ?
En tout cas, ça tourne.

Pour l'ergonomie du jeu, je suis beaucoup plus dubitatif.
Cartes d'unité avec les stats et dés de couleur pour les combats, c'est dans l'air du temps. On a tout sous la main sans avoir besoin de chercher dans les règles, c'est fluide.
Pour les différents pions, y'a intérêt à avoir de bonnes lunettes pour lire les cartes qui les indiquent et les différencier.
Pour le reste du matériel de jeu, j'ai franchement l'impression d'avoir du matos de V1 avec des règles qui ont évolué depuis. Les plateaux de jeu sont clairement mal adaptés, les tuiles pas adaptées aux socles. D'ailleurs ce système de socles me semble bancal, comme je l'ai signalé plus haut.

Bref, je n'en ressors pas séduit.
Je n'ai pas ressenti l'effet de masse que cette échelle devrait offrir et pas non plus l'immersion qu'on pourrait avoir avec ce matériel et un scénario pourtant bien foutu.

Je testerai dans un affrontement plus historique, Fr/An, pour voir ce que ça donne...

Posté par Mehapi_to à 19:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :