Au bord du Fleuve

25 avril 2017

Chaman-Nuit Loup

Il avait attendu que les dernières braises s'éteignent, bien après le coucher de Hannah. Lorsque l'obscurité avait recouvert les cimes et que toutes les étoiles brillaient de leur éclat maximum, il commença son chant sourd et traça les constellations visibles sur ses membres.

ciel

"D'abord celle du couchant
pour accompagner le gisant,
le curieux pélican,
sur la jambe montant.

Puis celle du midi
sur le bras qui guérit,
la lance qui jaillit,
Pu Dao des ennemis.

Ensuite celle du matin
qui éveille le regain,
le petit au venin
sortant de son sein.

Enfin du septentrion
descendant jusqu'au talon,
la baleine à l'oeil rond
pour issir la chanson."

Le brume sa leva autour de lui et les ombres commencèrent à s'assembler.
Il ne serait plus seul très longtemps.

alkemy_chaman01

Voilà donc mon chaman-nuit loup pour Alkemy. J'ai essayé de dessiner quelques constellations sur ses bras en jambes. Même si ce n'est pas très difficile, je suis plutôt content de l'effet final.

alkemy_chaman02

alkemy_chaman03

Par contre, pour les deux esprits qui l'accompagnent, je suis passé totalement à côté de l'effet imaginé.
Si pour l'araignée ça peut encore passer de loin, pour l'ours c'est une catastrophe.

alkemy_chaman04

Et dans le dos, on dirait des chiures de mouche.

alkemy_chaman05

alkemy_chaman06

Une petite question, si on passe sur l'effet de peinture loupé, vous préférez sans ou avec la brume cotoneuse ?

alkemy_chaman07

Et l'araignée, avec ou sans toile ?

alkemy_chaman08

Allez, ça tout de même trois figurines de plus : 122/365

Posté par Mehapi_to à 23:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

22 avril 2017

Douze et pas un de plus

Laissons un peu les figurines de côté pour reparler de ce jeu que j'évoquais lorsqu'il a été diffusé en print&play.

Source: Externe

Twelve Heroes est un jeu de cartes qui n'est pas à collectionner, c'est un jeu de construc, c'est un jeu rapide. C'est ce type de jeu addictif où quand vous avez fini une partie, vous avez tout de suite envie d'en entamer une autre.

Ouvrons la boite

Aujourd'hui, il faisait beau ! Une petite boite bien remplie avec une règle de 8 pages, des marqueurs nourriture (et popularité), des petits cubes de 2 couleurs, d'épaisses cartes "territoire", un paquet de cartes de jeu et 2 cartes de rappel du tour de jeu.

Le jeu est prévu pour deux joueurs en format construit ou en draft.

Il y a peu de cartes (49 +2 pour une variante), mais le jeu n'en prévoit que 12 par joueur (12 heroes) et il y a 4 factions.

Mauvaise surprise à la découverte des cartes, il y a de nombreuses cartes communes à plusieurs factions. Tant qu'à n'en mettre que 12 par faction, je m'attendais à des cartes différentes pour avoir des factions bien différenciées. Certes, le jeu n'est pas cher et les illustrations sont belles, mais c'est un peu décevant...
Par exemple, si le deck orc permet d'aligner gobelins, orcs ou béhémoth, il possède aussi des paysans, chèvres, char ou intendant qui sont des éléments du deck humain. Evidemment, leur intérêt est indéniable pour l'équilibre des decks, mais c'est fort dommage de ne pas avoir réussi à équilibrer avec des cartes originales à chaque deck.

12h_02

Peut-être cette impression est-elle due surtout au fait que je connaissais déjà le deck humain qui était dans le p&p.
En tout cas, on ne va pas rester là-dessus.

Jouons !

Source: Externe

On commence avec les decks préconstruits. Il y a donc 4 factions dont les logos sont présents sur les cartes : humains, elfes, orcs et méca.
Malgré des cartes communes, ils se différencient tout de même un peu les uns des autres. Les orcs sont agressifs, on s'y attendait, les elfes contrôlent, les mécas jouent plutôt sur la puissance et les humains font une moyenne de tout ça.

L'objectif est de créer une synergie entre ses cartes pour être le plus puissant aux portes de chaque territoire et, finalement, de l'acquérir.

Le jeu est alterné et le tour de chaque joueur se divise en actions :
- on vérifie l'occupation des territoires en début de tour, juste après que l'adversaire ait fait ses actions.
- on nourrit ses troupes sur le terrain et on défausse celles qui ne sont pas nourries. Du coup, pas la peine de nourrir les troupes sur un territoire que l'on sait qu'on va acquérir (mais c'est à prévoir aux tous précédents).
- on gagne de la nourriture et une nouvelle carte
- on effectue des actions sur le terrain : approvisionnement, recrutement, déploiement et/ou déplacement.

Le but est donc de gagner des territoires en y accumulant des points de victoire. Ces points de victoire s'obtiennent en début de tour si la force militaire de notre faction est supérieure à celle de l'ennemi.
Selon les territoires (village, mine, cité), il faut de 2 à 4 points de victoire pour les remporter et on gagne la partie avec 7 points de territoire.

Chaque carte possède un coût en nourriture pour être jouée (le dragon ci-dessous coûte 7 nourritures) et une valeur militaire (6 pour le dragon). Une fois qu'elle est dans le campement (sur le banc), elle peut ensuite être déployée face à un territoire avec de la nourriture.
Et c'est là que ça se gâte, parce que c'est pratiquement le seul moyen d'amener de la nourriture sur le terrain. Et il faut leur prévoir à manger à chaque tour sous peine de les voir disparaître.

Bref, on pioche, on accumule de la nourriture, on va sur le terrain avec ses réserves et on patiente en espérant être le plus fort et avoir assez à manger pour tenir le nombre de tours nécessaires à sa conquête.
Les règles spé de chaque carte permettent de tenir plus longtemps ou de jouer des koud'put à son adversaire.

12h_03

Mais vous, petits canailloux, avez remarqué qu'il y a un autre logo sur les cartes, un petit rectangle gris. Il indique les 36 cartes qui composent la bibliothèque de draft.
Et si, plus haut, je regrettais d'avoir des cartes similaires dans les différents pré-construits, là ce n'est plus le cas. Quoi ? Il n'y a que 2 paysans dans les 36 cartes ? Mais comment je vais nourrir mes troupes moi ?

Oui, le jeu a été prévu et pensé pour le draft.
La version pré-construit ne sert qu'à l'apprentissage. Ensuite, quel plaisir de se refiler les cartes pourries (ou que l'on juge telles) et de s'apercevoir en jeu que c'était en fait celles-ci dont on a besoin !

Bref, je le disais en préambule, c'est un jeu addictif.
Le restera-t-il après 20, 30, 50, 100 parties ?
J'ai peur de faire assez rapidement le tour des 36 cartes et des possibilités qu'elles offrent.

Cela dit, à combien de jeux jouez-vous encore après 30 ou 50 parties ?
A combien de jeux avez-vous déà joué 30 ou 50 parties ?

Posté par Mehapi_to à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 avril 2017

Un peu de coopération

Le hasard nous avait réuni et nous étions parvenus à un accord de circonstance. Il fallait ramasser ces gemmes avant ces pilleurs avaloniens, avant qu'ils n'aillent les remettre à leur commanditaire contre lequel nous nous élevions, chacun de notre côté.
Une alliance, donc, entre Khalimans, Aurloks et Impériaux. Une alliance temporaire entre quelques personnalités, oui, pour lutter contre nos adversaires communs. En aucun cas une alliance de nos peuples.
Et encore, quelle valeur cette alliance avait-elle et combien de temps durerait-elle ?

alk_coop01
Pour changer un petit peu, j'ai voulu tester Alkemy en mode coopératif...

Chaque joueur prend un héros de son choix, accompagné d'un soldat de base.
Eorl prend Chen Sze et un murmure
Carmaria prend Araoui et une Jaraya
je prends Wolitse et un Tonnerre-Loup.

Le scénario est simple, il nous faut ramasser le plus possible de gemmes.
Notre objectif principal est de ramasser plus de gemme que l'équipe avalonienne.
L'objectif secondaire de chaque joueur est de ramasser plus de gemmes que les autres.

Le plateau est un labyrinthe de tunnels au plafond bas (Chen Sze ne pourra pas bondir).

alk_coop02

  1. Point de départ des joueurs. Leur tour se jouera à l'initiative, comme dans une partie classique 2D+Esprit.
    Ils peuvent arrêter leur action à tout moment et se réactiver gratuitement. S'ils veulent interrompre l'activation de l'équipe adverse, ils devront réussir un jet de Réflexe en opposition avec eux.
  2. Point de départ de l'équipe adverse. Ils participent au tirage de l'initiative avec un Esprit de 8. La valeur de Réflexe du groupe est 3.
    Leur comportement est simple :
    a- ils se déplacent en groupe et restent tous dans la même "salle"
    b- chaque fig se dirige vers le marqueur gemme le plus proche
    c- en absence de gemme, ils défendent leur leader, sinon ils se déplacent vers la menace la plus proche
    d- en absence de menace, ils déterminent aléatoirement le couloir vers lequel ils se dirigent.
  3. Des marqueurs "gemme" en grand nombre. Les jaunes donnent 1 PV (point de victoire), les rouges 3 PV.
    Il faut dépenser 1 PA (point d'action) pour les ramasser. Chacun déclenche un événement, les rouges étant plus graves que les jaunes.

alk_coop03
Et voilà l'équipe de mineurs adverse : un leader (3PA), deux piocheurs et un éclaireur (mvt 5/7/12).

La partie début tranquillement et Chen Sze arrive sur le premier marqueur, un jaune.
Il tire 1D jaune et fait "épée", un Troglodyte tombe du plafond et l'assaille.

alk_coop04

Pendant ce temps là, l'équipe avalonienne adverse ramasse les gemmes sur son passage sans faire apparaître quoi que ce soit. Pour compenser l'effet mécanique et aléatoire de leur jeu, ils ne déclenchent pas d'événement.

Wolitse court jusqu'au premier marqueur rouge. Le D rouge indique épée, trois Troglodytes lui tombent dessus.

Pour résumer :
marqueur jaune -> 1 Troglodyte et 1D jaune
marqueur rouge -> 3 Troglodytes et 1D rouge
le dé indique épée : les Troglodytes sont au contact
le dé indique hache/masse : les Troglodytes apparaissent à l'angle libre le plus proche

alk_coop05
C'est une bonne chose de faire équipe avec Araoui dans ces cas là !

Petit résumé de la situation après 3 tours :

alk_coop06

  1. Wolitse aux prises avec 3 Troglodytes
  2. Araoui au centre tire sur tout ce qui bouge
  3. Le murmure s'approche d'une gemme jaune
  4. La jaraya se demande si le Troglodyte va s'en prendre à elle ou au murmure
  5. Chen Sze finit de se débarrasser de son Troglodyte
  6. Le Tonnerre-Loup attrape une gemme
  7. Les Avaloniens adverses font le plein et se rapprochent de notre équipe.

Autant vous dire que, là, on va commencer à comprendre ce que doit être la coopération...

alk_coop07

Wolitse, toujours isolé, combat son dernier Troglodyte alors qu'un piocheur vient se mêler au combat. L'éclaireur avalonien se rue sur un marqueur, le second piocheur s'approche lourdement d'un autre et le leader reste au milieu de la salle pour gérer.

Un peu plus loin, le murmure se retrouve seul face à un Troglodyte.

alk_coop08

Les combats font rage un peu partout, tandis que ceux qui peuvent continuent à ramasser des gemmes.
Finalement, nous rassemblons nos figurines pour faire face aux multiples dangers. Les Avaloniens font face, les Troglodytes chargent tout ce bouge.
Wolitse, toujours isolé, continue à faire cavalier seul en fuyant dans une salle remplie de gemmes. Il n'y survivra pas...

alk_coop09
Il abandonne sur le terrain toutes les gemmes qu'il avait récoltées...

La fin s'avèrera plutôt ennuyeuse et répétitive : combats pour supprimer un à un tous les Avaloniens qui ne résistent pas longtemps à notre groupe, puis une succession de ramassage de gemmes et de combat contre des Troglodytes.

alk_coop10
"Où qu'il est celui qu'a tué mon chef ? Où qu'il est ?"

Au final, quelques tours intéressants, mais plutôt longuets, le temps que chacun décide de ce qu'il va faire et qu'on fasse agir les PNJ. Et un scénario, somme toute, assez répétitif.
Bref, à revoir pour booster tout ça...

En attendant, si vous voulez le tester, voici les cartes des PNJ (faites un peu rapidement) :

troglo leader eclaireur piocheur

Posté par Mehapi_to à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2017

La horde

Non, je ne vais pas vous parler de l'excellent bouquin de Damasio qui est en encart juste à côté, mais de celle que je viens de peindre.
Je ne vais pas non plus vous parler d'Eden ni de Warmachine.
Mais revenons un peu en arrière.

Comme nombre de fossoyeurs, j'ai profité de la braderie Edge pour acquérir à vil prix Battlelore.

Source: Externe

Faut dire que depuis que je lis la Tribune ludique, j'ai largement eu l'occasion d'être tenté. Et puis, je me suis dit que ce serait une bonne occasion de recycler mes figs sda.
Bref, après quelques parties, j'ai fini d'être conquis par ce jeu et j'avais bien envie de tester une autre faction. La boite de base donne de quoi jouer un bon moment Humain vs Orcs (seigneurs Daqan / Uthuk Y'llan), mais il existe également une faction de morts vivants.

Et là, hop ! Ces figs Mantic qui traînent sur ma table depuis des lustres à attendre de revivre...

Tadam !

goule01
Quand je vous disais que je n'avais pas (encore) peur du calendrier !

Une base monochrome brun clair, un brossage blanc, un lavis outremer sur les chairs (les images des goules de Frostgrave me plaisent particulièrement).

goule02
J'ai même piqué la façon de faire des photos à la Tribune...

Une lazure bien sombre pour les tissus et la terre appliqué en petites touches diluées.

goule03
et ma horde est prête à jouer à Battlelore (et à Frostgrave).

Battlelore, vous n'y croyez pas ? Le 28mm ne tient pas sur ses hexagones ?
La preuve en image :

goule04

C'est parfaitement compatible !
Avec les heaxgones, pas avec les figs Battlelore, on est d'accord.

Et le compteur fait un bond en avant : 89+30 = 119/365
Et nous sommes le 104ème jour de l'année :-)

Avec Battlelore, attendez-vous à voir revenir des figs SdA sur ma table.............. dans 4d10 semaines^^

Posté par Mehapi_to à 22:17 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2017

Garulfig

garul01

Il avait suffit d'une rumeur.
Les bédouins rapportaient l'apparition soudaine d'une cité de pierre au coeur du désert. Une cité surgie de nulle part et dont aucun n'osait s'approcher tant les cris portés par le vent glaçaient les sangs, même sous le soleil le plus ardent.

Il avait suffit qu'on évoque devant lui la lumière verte qui y scintillait les soirs sans lune pour qu'il souhaite s'y rendre.
Depuis qu'il avait perdu sa soeur, la princesse aux yeux verts enlevée aux portes du palais, le prince recherchait le djinn qui l'avait emmenée dans les airs. Il y avait mis tous les moyens à sa disposition, moyens qui étaient considérables. Mais rien n'y avait fait.

La légende de la cité de pierre circulait dans les rues depuis presque une lune quand elle parvint aux oreilles du prince. Le chef de sa garde avait veillé à ce qu'aucun serviteur, aucune nourrice n'en parle au palais. Il avait suffit d'un vendeur ambulant placé sous une fenêtre.

Le prince accrocha son carquois à son côté, empoigna son arc et partit en direction du désert. Le capitaine des gardes ne tarda pas à le rejoindre et à lui emboiter le pas, comme à chaque fois. Ce n'était pas que le prince ait réellement besoin de protection, personne n'aurait osé s'attaquer à lui et les quelques animaux sauvages qui arrivaient à survivre dans cette région tombaient sans faillir sous ses flèches.
Non, il ne lui suivait que pour le protéger de lui-même. Pour lui rappeler de rentrer lorsqu'il aurait, encore une fois, perdu tout espoir. Pour lui rappeler son rôle de prince du désert.

garul02

Ce n'étaient pas des cris qui émanaient de la cité de pierre, mais une toux. Une toux aigüe, perçante et sinistre. Si lueur verte il y avait, elle n'était pas visible.
Ils armèrent leurs arcs, prêts à toute éventualité et le prince lança un appel.

La toux se fit plus sonore, elle s'approchait...
Ce n'était pas une toux, mais des borborismes qui sortaient de la gorge d'une étrange créature surgie de la cité de pierre.
Le ciel s'obscurcit d'une nuée soudaine.

garul03

Et merde, on peut dormir tranquille nulle part !
Font tous chier à la fin...

Un éclair surgit du bâton de la créature et fulgura plus vite que la flèche des archers.
Il éblouit l'espace qui s'était assombri et frappa le prince à la tête.

garul04

Lorsqu'ils rouvrirent les yeux, la cité de pierre avait disparu.

Le capitaine des gardes regarda son prince et ne le reconnut pas.
Il chassa cette créature coassante qui avait pris la place de celui qu'il accompagnait et rentra seul au palais.

garul05

La légende de Garulfig était née. Son errance ne faisait que commencer...

Source: Externe

Voilà donc 4 figurines de plus,
ce qui amène le compteur à 89/365

garul06

garul07

Mais Garulfig est plus qu'une figurine, c'est un concept.
Ce concept est né de cette pauvre figurine sans tête, ni pied gauche. C'est une "figurine aux outrages" qui vient de commencer son odyssée et je compte sur vous pour lui permettre de la poursuivre.

Source: Externe

De quoi s'agit-il ?
Ni plus, ni moins de raconter son prochain épisode.

Comment faire ?
Il suffit d'avoir un blog et d'avoir envie de raconter la suite.
Vous laissez un message en commentaire en vous engageant de raconter le prochain épisode sur votre blog puis, à votre tour, de transmettre Garulfig à un autre bloggeur qui prendra le même engagement.
Je vous enverrai alors Garulfig (après échange de mail). Il faudra la transformer légèrement (conversion, ajout, changement de socle...) et publier votre histoire en l'illustrant de quelques photos.
Et c'est tout.
Si vous êtes plusieurs à vouloir tenter l'expérience, je me permettrai de choisir.

Je référencerai ensuite sur mon blog les différentes aventures qui arriveront à Garulfig.

A suivre, donc...

Posté par Mehapi_to à 23:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,