Au bord du Fleuve

22 juillet 2018

Madame Morikun : la rencontre

Comme vous le savez tous, le célèbre Morikun a lancé un nouveau concours pour célébrer son million de visites. A l'heure où j'écris, il a déjà passé de 10% ce nombre et ça risque fort de monter bien au-delà quand les résultats seront publiés.

Bref, cette fois, après nous avoir demandé de le représenter lui-même puis de représenter son temple, il s'agissait de représenter Mme Morikun. Comme d'habitude, toute latitude est laissée aux participants pour présenter leur propre version de Mme Morikun, dès l'instant que ça peut se justifier...

Après avoir représenté Morikun en mammouth :

Source: Externe
si si, j'ai osé !

et avoir suggéré qu'il pouvait être Tom Bombadil :

Source: Externe

je n'allais pas laisser passer une nouvelle occasion de mettre le tenancier du Temple en situation... même si l'objectif est de représenter MADAME Morikun.
Qu'à cela ne tienne, puisqu'il y aurait les deux, ce serait un diorama. L'idée était là, il me fallait représenter

LA RENCONTRE

Imaginez, un jeune guerrier fou, adepte des armes futuristes et fonçant à travers les airs. Une espèce de paladin, mais livré à lui-même et respectant la loi qu'il avait lui-même écrite, la loi du Saint Bolter Purificateur.

mori_kon01
Mon héros était né !

Mais les dieux n'allaient pas laisser une telle force vive sans guide. Il fallait mettre un terme à ces purifications sauvages, ou plutôt les pondérer et guider leur expression.
Ils firent alors appel à la modération du Warfo.
Un esprit se proposa alors. Elle l'avait suivi d'un regard intéressé, ce jeune batracien avait du potentiel.

Elle décida de lui faire signe...

mori_kon02
Vous aviez remarqué qu'il manquait une partie du Kopter ?

mori_kon03
Ben maintenant, vous savez pourquoi...

mori_kon04
Il faut dire que le signe était du genre "impérieux" !

Elle fit un geste de la main à ce jeune fougueux qui tenta de lui répondre.

mori_kon05

A ce stade, j'avais mon histoire et j'étais assez content de moi. Mais, pour choisir les motifs floraux à ajouter sur la tenue de Madame, j'ai décidé d'aller faire le tour des divinités féminines japonaises...
Et je suis tombé sur l'histoire de Ko-no-Hana (résumé très succinct) qui donnait encore plus de relief à mon histoire de rencontre. Il me fallait absolument un cerisier...

mori_kon06
Là, j'en suis à mon troisième passage pour coller les fleurs. Qu'est-ce qui m'avait pris ? En plus, je m'étais promis d'éviter le Japon^^

Elle fit un geste de la main à ce jeune fougueux qui tenta de lui répondre. (quand je me répète comme ça, c'est que je sais avoir fait trop de digressions).

Elle fit un geste de la main à ce jeune paladin qui voulut lui répondre (oui des fois je ne répète pas exactement). Mais ce geste avait pour objectif de stopper son coursier et de l'amener à se présenter devant elle.
Elle parvint parfaitement à atteindre son objectif. Et quelque chose me dit que ce n'était que le début...

mori_kon07
Objectif : sortir de ma zone de confort !
Raconter une histoire : pfff, trop confortable

mori_kon08
L'eau sale d'une mare, les éclaboussures, la fumée : pas confortable du tout et ça se voit !

mori_kon09
Le cerisier, je ne compte plus le nombre de passages : découper les fleurs, les tremper dans la colle, les faire tenir sur quelques branches, puis attendre que ça sèche avant de recommencer...

mori_kon10
La végétation au sol, les fleurs de cerisier dans l'eau : plutôt confortable

mori_kon11

mori_kon12
Les grosses éclaboussures et les petites gouttelettes : fausse bonne idée...

mori_kon13
La peinture du Kopter : confortable pour une première (ou presque) grâce à la méthode de tamponnage par mousse de blister chère à Morikun.

mori_kon14
Le liseré de fleurs sur la tunique de Madame : ça commence à être confortable, mais il faut encore que j'apprenne la patience^^

mori_kon15
Vous n'en avez pas assez de mes commentaires ? Vous trouvez ça confortable ?

mori_kon16
Les traces d'huile dans l'eau, vous arrivez à les voir ?

Au final, j'ai réussi à aller au bout de mon projet et à trouver une solution pour réaliser ce que j'avais envie de faire. Cela dit, nombre de mes solutions sont assez mauvaises, voire franchement pourries !
En suis-je déçu pour autant ?
Evidemment, ce que je présente n'est absolument pas à la hauteur du concours de Morikun vu les trucs de dingues que présentent les kadors (si vous ne me croyez pas, allez voir ici ou en attendant le reste). Mais je me suis bien amusé à imaginer ma petite histoire et à tenter de la réaliser et j'ai pu tester des tas de trucs alors très peu de déception (les éclaboussures quand même).

Pour les 2 millions, vous croyez que je peux commencer tout de suite à faire un dio avec les enfants de Morikun ?

Posté par Mehapi_to à 22:16 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

17 juin 2018

Le réveil des Fomoires

Défié il y a quelques semaines par l'ami Brauwan, j'avais ramassé son gant en lui proposant de faire tenir le plus de figurines possibles (format 28mm) sur un socle de 1''.
Il est, évidemment, hors de question de faire ce genre de chose sans justification fluffique.

Puisque le défiant est breton, je vais sur ses terres avec un menhir :

defi02

Et puis, un petit clin d'oeil avec quatre stries blanchâtres :

defi03

Et les figurines arrivent, j'ai ma petite idée de l'histoire en cours...

defi04

Voici donc, Le retour des Fomoires (à lire d'une voix grave et tremblotante).

Gardiens de la Terre et nés de ses entrailles, ils furent chassés par les hommes et se retirèrent dans leurs sidhs.

Source: Externe

Les Fomoires partis, les hommes commencèrent à ouvrir la terre et l'ensemencer.

Source: Externe

Jusqu'au jour où ils en firent trop...

trop

Les Fomoires se réveillèrent alors à nouveau.

defi05

D'abord, ils sortirent de terre,

defi07

puis directement de la pierre.

defi08

Et s'attroupèrent aux portes de leurs sidhs.

defi09

Jusqu'à ce que tous les sidhs soient ouverts.

defi06

Mais est-il encore temps pour eux ? temps pour nous ?

Source: Externe

Posté par Mehapi_to à 19:05 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
05 juin 2018

Le Défi est mort, vive le défi

defi01

Le 7ème Défi Ludhibelliste Peinturlurliste (cliquez sur la bannière) ferme ses portes ce soir.
C'était une première pour moi et je ne le regrette pas.

J'y ai rencontré des gens charmants et cotoyés des peintres auprès desquels je faisais pâle figure (mais bon, vous qui venez ici connaissez mes capacités).

J'y ai trouvé la motivation pour peindre près de 180 figurines et, en particulier, de terminer une armée qui aurait pris la poussière encore longtemps : mes Assyriens !

assyr

Outre mon défi personnel de 1000pts, légèrement dépassé, quelques défis étaient proposés aux participants :
Adroit d'la gauche, Anthropomorphe, Arghhhh, ATF, Cheval, Grosse bouffe, HJH, Peindre des trucs dans la neige, Perspective, Welcome to the jungle
et, à part deux d'entre eux hors de ma portée (celui qui demande de peindre de la main gauche et celui qui demande des figurines de plusieurs tailles), j'ai les ai relevé avec plaisir. J'y ai même ajouté le défi proposé - mais non retenu - "Smoke on the Water" que vous aurez l'occasion de découvrir dans une autre déclinaison ici.

Bref, ces trois mois de peinture sont très vite passés et je ne peux que vous engager à participer au prochain qui, si j'ai tout bien compris, démarrera courant septembre.

Posté par Mehapi_to à 22:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
30 mai 2018

La maison de l'ingénieur

Image5

Les Ingénieurs ont un statut particulier au sein de la société des Fubarnii. Ils sont considérés comme les leurs libérateurs, l'un d'eux étant le premier à s'être rebellé et délivré de son maître Devanu.

Travaillant sur des projets instables et dangereux, la plupart des ingénieurs se cachent loin des centres d'habitation, villes ou villages des Fubarnii. Suivant leurs idées ou intuitions, ils mélangent produits chimiques et outils pour générer des chimères minuscules ou de grands mécanismes. Pourtant, soldats ou miliciens veillent sur eux, parfois un peu trop...
Certains ingénieurs plus téméraires n'hésitent pas à se mettre en danger pour expérimenter leurs inventions, et il revient souvent à la milice locale d'escorter ces excentriques dans leurs quêtes ou leurs déplacements domestiques.

Belomoch, une ingénieure particulière, créatrice de machines fumantes, était la figurine phare du dernier KS de Twilight.

belomoch

Il lui fallait une demeure à sa (dé)mesure. C'est ce qui m'a occupé ces derniers temps...

Suivons-la pour une petite visite.

tw_ing01

tw_ing02

Petite pause à l'entrée de l'habitation-laboratoire.

tw_ing03

Puis on reprend l'ascension vers la première terrasse.

tw_ing04

tw_ing05

tw_ing06

Sur cette terrasse se trouve une lunette-théodolite que Belomoch met à profit pour tracer des plans précis de son environnement. Elle seule connait la portée de cet instrument, elle seule connait l'utilité de ses relevés...
Elle seule pourrait dire si cet instrument a un quelconque rapport avec les bruits souterrains qui se font parfois entendre sous le village voisin.

tw_ing07

tw_ing08

tw_ing09

Le filet est le seul moyen connu d'accéder à la terrasse supérieure. Certains prétendent qu'une trappe existe entre la tour et la terrasse, mais il faudrait vider le fatras qui l'occupe pour le vérifier.

tw_ing10

tw_ing11

Un télescope de précision occupe la majeure partie de cette terrasse. Mais qui sait à quoi il peut bien servir ?

tw_ing12

En tout cas, Belomoch possède une demeure qui la met à l'abri des visiteurs indésirables.
Les Casanii voisins prétendent qu'elle ressemble trop aux anciennes tours des Devanu et les Devanu qui ont essayer d'y grimper n'ont guère réussi à se maintenir sur ses marches rétractiles.

tw_ing13

tw_ing14

tw_ing15

Evidemment, ce décor n'est pas exempt de défauts. J'aurai dû enduire les tubes pour qu'on ne voit pas leurs lignes d'assemblage, mon lierre n'a pas une apparence très naturelle, la porte ne ferme pas bien...
Mais j'en suis tout de même assez content, alors ça ira comme ça :-)

Posté par Mehapi_to à 19:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
28 mai 2018

Des bagages trop bien attachées

Amis des belles photos, bienvenue dans ce rapport de bataille !
Pour changer de mes habituelles photos trop sombres, j'ai décidé de jouer à même le sol, tout contre la baie vitrée, pour profiter du soleil de cette belle journée de mai...
Et bien, vous allez pouvoir profiter du soleil aussi, bande de petits veinards !

En avant dans les terres arides du sud d'Anyaral...

Un Belan lourdement bâté erre dans les terres désolées. Son propriétaire, marchand itinérant, est certainement mort à quelque distance de là et les cris de l'animal ont attiré les habitants du lieu.

twilight10

Au nord, un groupe de Casanii constitué de deux éclaireurs, deux chevaucheurs d'Erillai et d'une petite troupe de 4 guerriers menés par un chef.

twilight11

Au sud, une famille de Devanu affamés. Deux Jenta groupés autour de leur Matriarche, accompagnés de deux Grishak.

twilight12

Au milieu, distant d'une marche, le Belan et ses intéressants bagages...

twilight13

  • A Twilight, l'activation se fait par la pioche de pierres de couleur : 6 noires et 6 blanches (pour activer les deux camps) et 2 oranges (pour les phases de combat).

Pierre noire piochée, je peux activer un de mes Devanu.

  • Souvent, lors de l'activation d'une figurine, se déroule une chaîne de commandement. L'activation d'une figurine (un chef généralement) entraîne l'activation de X figurines (défini par une capacité spéciale) à portée de commandement.

twilight14

J'active ma Matriarche, qui va déclencher l'activation des deux Jenta.

  • A Twilight, l'activation consiste en une action de mouvement, suivie éventuellement du déclenchement d'une ou plusieurs capacités ou d'un tir. Il n'y a pas de combat lors des phases d'activation sauf...

twilight15

... sauf capacité spéciale. Ici, ma Matriarche possède la capacité "Assassinat" qui, pour le coût d'un point de stamina/vigueur, lui autorise une attaque à la fin de son mouvement.

  • En dehors des guerriers de base, les profils possèdent une valeur de vigueur (que je continue à nommer stamina à cause d'une erreur de traduction originelle). Ces staminas peuvent être dépensées pour activer certaines capacités spéciales. Les figurines en regagnent généralement une en fin de tour.
    Les Devanu, la faction que je joue (les reptiles bleus), ont un gros pool de staminas mais, évidemment, beaucoup de capacités spéciales "payantes".

L'attaque fut rapide, mais les griffes de la Matriarche n'arrivèrent pas à entamer les cordes qui maintenaient les bagages en place. Le marchand qui avait bâté ce Belan connaissait son affaire...

Activés par la Matriarche, les deux Jenta s'approchent des Casanii.

twilight16

Pierre orange piochée : c'est la phase de combat.

  • Résoudre un combat, c'est toujours une opposition un contre un. Les combattants supplémentaires impliqués apportent un soutien.
    Chacune des figurines possède, dans son profil, une valeur de combat qui indique le nombre de pierres de combat qu'elle pourra lancer et une valeur de soutien.
  • Les pierres de combat sont de deux sortes : les Erac (agressives) et les Oran (défensives).

twilight28

  • Les joueurs en possèdent 5 de chaque type. Lors des combats, ils doivent choisir secrètement combien de pierres de chaque type ils vont lancer dans la limite de leur valeur de combat (+ soutiens éventuels).
    Ils lancent ensuite les pierres qui tombent du côté vierge ou du côté marqué. Chaque Erac gagnant est une touche sur l'adversaire, chaque Oran gagnant efface une touche de l'adversaire.
    C'est simple, très visuel et donne un côté tactique à l'attaque.

Dans le combat qui oppose ma Matriarche au Belan, j'ai une valeur de combat de 5 comme le Belan. Une capacité spéciale oblige le Belan à prendre au moins 3 Oran et 1 Erac (il ne peut donc en choisir qu'une). Je choisis de ne prendre qu'une Oran et d'être agressif avec 4 Erac.
Résultats : 3 Erac gagnants pour moi contre seulement 2 Oran gagnants pour le Belan qui prend une touche !

  • Le jeu étant très létal, les figurines possèdent toutes une valeur de sauvegarde (généralement 5+) qu'il faut atteindre pour effacer une touche. Je ne suis pas très fan du système de sauvegarde, mais Twilight se joue avec peu de figurines et les combats sont vraiment très mortels. Bref, pour une fois, je le supporte bien^^

Avec une valeur de 3+, le Belan est relativement intouchable. Effectivement, il annule ma touche.
Le scénario indique qu'à la fin de la phase de combat, le Belan fuit de la totalité de son mouvement la figurine la plus proche. Il ne se fait pas prier !

twilight17

Pierre blanche tirée : les Casanii s'activent. Eorl utilise le commandement de son chef pour faire bouger toutes ses troupes (guerriers et cavaliers) à portée.
Comme c'est une phase d'activation, il n'y a pas de combat. Par contre, la capacité de lanceur de Sagaie permet à son guerrier de tirer pendant son mouvement.

  • La phase de tir remplace habituellement le mouvement. Pour tirer, le profil indique la portée et le nombre de pierres à lancer. Le défenseur en a 2 + d'éventuels bonus dus à ses capacités.
    Evidemment, dans ce cas, le tireur ne joue que des Erac et le défenseur que des Oran !

twilight18

Un chevaucheur contacte le Belan et utilise sa capacité "charge" pour faire une attaque immédiate. Il n'a pas plus de succès que mes Devanu. Les paquets sont rudement bien arrimés !

twilight19

Lasse d'attaquer en vain le Belan, ma Matriarche charge le premier guerrier Casanii de la file. Les autres ont déjà été activés, ils ne pourront plus se déplacer pour lui apporter leur soutien !
5 pierres contre 3, ça ne laisse pas beaucoup de chances au Casanii. Et en plus, s'il ne succombe pas à cette attaque, il reste une pierre orange à tirer...

twilight20

  • Lorsque la deuxième pierre orange est tirée, on résoud cette deuxième phase de combat, puis le tour prend fin. Il peut arriver que certaines figurines n'aient pas été activées lors d'un tour...
    C'est l'une des choses à gérer lorsque sont piochées les pierres : activer le maximum de figurines ou temporiser pour attendre que l'adversaire bouge en prenant le risque de ne pas pouvoir activer certaines figurines. Sachant qu'il n'y a que 6 pierres de sa couleur, le nombre de pierres déjà sorties est déterminant.

Fin de tour : la table s'est allégée de quelques figurines !

twilight21

  • Jenta de 50pts ou guerrier Casanii de 20pts, chaque figurine n'a qu'un seul point de vie. Quand on meurt, on meurt !

Les éclaireurs Casanii tirent très bien à l'arc, jusqu'à 18'', pourquoi prendraient-ils le risque de s'approcher du Jenta ?

twilight22

Un peu plus loin, le Belan a été rejoint par la Matriarche et les deux Grishak.
Enfin, un paquet se détache grâce à la pugnacité d'un Grishak !

twilight23

Mais c'est la curée. Les Casanii foncent dans le tas...

twilight24

... et le Belan fuit !

twilight25

Devanu et Casanii se retrouvent au corps à corps.

twilight26

Et les rangs s'éclaircissent.
Après la première phase de combat, il ne reste plus que la Matriarche qui est très vite rejointe par deux guerriers Casanii.
Ils ne risquent plus grand chose. Epuisée par ses combats précédents, la Matriarche ne possède plus de stamina et ne pourra plus utiliser de capacités spéciales...

twilight27

La partie se termine avec la fuite du Belan et la mort de tous les Devanu.
Une espèce de match nul où seuls les Devanu ont récupéré un paquet mais sont morts avant de pouvoir en profiter...

Mais c'était une belle partie !
Il faudra la rejouer en diminuant la sauvegarde du Belan. 3+, c'est vraiment dur !

J'espère en tout cas que mes explications vous auront donné envie d'essayer.
Je vous rappelle que les règles sont disponibles en français (regardez dans la bande bleue en haut de la page) et qu'avant de craquer pour les figs vous pouvez jouer avec des proxies. J'ai joué avec des hobbits et des wolfens pendant plus d'un an avant d'acheter les figs offcielles.
Bon jeu ;)

Posté par Mehapi_to à 23:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :