Au bord du Fleuve

03 août 2020

Colporteur

Mon colporteur est enfin terminé. Encore un set de chez JJG
Mais ma peinture ne supporte définitivement pas les gros plans :/ Ne vous sentez pas obligés de cliquer !

marchand01

Détail des personnages et des fournitures

marchand02

marchand03

marchand04

Bien évidemment, il faut porter le masque et garder la distance de sécurité. La milice ne rigole pas avec ça !

marchand05

Posté par Mehapi_to à 19:04 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

02 août 2020

Talde Belza

Source: Externe

Pour fêter la publication des règles de Mars, il est temps que je publie l'historique de ma faction.

 

Une nuit et une journée.
Il avait suffit d'une nuit pour que ses cheveux virent définitivement au blanc et la journée qui avait suivi pour que toute la station le surnomme Buru zuria, "tête blanche".
Il aimait la sonorité de ces mots qu'il ne comprenait pas tout à fait, il aimait l'accueil simple de cette famille de colons.

Source: Externe

Mais ce qu'il avait vu la veille ne le laisserait plus en paix. S'il restait sans rien faire, c'est toute la colonie qui en souffrirait. Puis, au delà de la colonie, jusqu'à l'Ărche qui leur fournissait oxygène et eau.
Il fallait agir vite avant que la créature ait le temps de se régénérer. Combien de temps lui serait nécessaire ?

Il s'en ouvrit à Amitxis et Luze. Leur frère ainé, weaptesteur pour SHʬ.corp, pourrait certainement leur procurer quelques armes mises au rebut, de quoi équiper un petit groupe. Mais pour ce qui était des scaphandres, armures autres éléments d'équipement, il lui faudrait se débrouiller seul. Quoi qu'il en soit, ils étaient avec lui. Ils avaient du mal à le croire, mais ils ne le lâcheraient pas. Ils s'occuperaient de récupérer l'armement en l'attendant.

Il modifia légèrement son vidangeur, triplant la capacité des batteries et agrandissant la trappe d'accès au réservoir, puis partit en direction du sud, vers la mine abandonnée. Il ne craignait pas les rampants, Kapa-5 avait été évacuée et abandonnée depuis longtemps, il n'en restait que la structure.
Il avait peur de revenir trop tard.

Source: Externe

Les portes d'accès de la galerie principale fonctionnaient toujours, un souffle sombre s'en dégagea lorsqu'il entra le code. Un vieux fond de paranoïa le poussa à les bloquer pour les maintenir ouvertes et il s'engagea sur la rampe.
Quelques cablages pendaient de la voûte, quelques auto-lampes brillaient encore faiblement, des rails à demi déchaussés s'étiraient dans l'obscurité, des roches éparses encombraient ça et là la rampe. Les traces de combat s'étaient estompées.

L'atmosphère ténue étouffait l'écho de ses pas. Il avançait lentement, à la recherche des asiles des mineurs. Il se souvenait des bavardages qu'il entendait quand il était petit. Le long des rampes, les mineurs avaient creusé des caches secrètes, refuges aux yeux de la Mining.Corp pour ceux qui étaient harassés de fatigue, asiles en cas de coup dur.
Bingo ! Ici l'écho était différent, il fallait maintenant trouver l'ouverture...

Source: Externe

Deux des unités d'habitation étaient éventrées et des scaphandres s'agitaient autour de la grande serre.
Il arrêta son vidangeur.

Luze et Amitxis ne doutaient plus de lui. Avec quelques camarades, ils l'attendaient près de son hangar de stationnement.
Avec les armes qu'ils avaient récupérées et l'équipement qu'il ramenait, ils pourraient protéger la station. Ils allaient pouvoir se défendre.
- Bienvenue au lieutenant des Talde Belza, lui déclarèrent-ils.

tb01
Le lieutenant entouré de Luze et Amitxis, pas mal pour de l'équipement de rebut !

tb02
Hey, Minus, ça marche les yeux, non ?

tb03
enfin, a peu près...

tb04
Harry et Mitraille

tb05
Les triplés

tb06
Le lieutenant et son vidangeur, un peu moins légèrement modifié !

tb07

tb08
La Créature reviendra...

Posté par Mehapi_to à 19:39 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
31 juillet 2020

Anno Domini 1666

Après quelques parties, il est temps de revenir sur AD1666

J'ai testé deux modes de jeu, le mode "aventure" avec des scénarios aux unités imposées et le mode "archenemy" qui est un mode multijoueur du type overlord.

ad40
Et une photo floue pour commencer : les positions de départ du scénario découverte.

Les règles sont simples, ça ne m'a pas empêché de faires de nombreuses erreurs :
- oubli presque systématique des règles de faction
- non respect de la règle "tu pioches dans ton deck" sur une action non-opposée
- appariement des combattants durant la phase d'action alors que seule l'occupation de la zone de contrôle compte
- actions diverses malgré un engagement

Voilà pour les plus grosses dont je me souviens. Je vais y revenir.

ad41
Ah, le Joker rouge, merci à lui d'avoir permis à mon Dragon (premier plan à droite) de blesser Athos. Attention d'ailleurs, au CàC, le joker rouge ne donne pas la victoire automatique !

Par exemple sur la photo ci-dessus, le Dragon polonais est engagé par Athos et un Mousquetaire. Il lui est impossible de bouger. Par contre, Athos ou le Mousquetaire peuvent bouger puisque si l'un des deux bouge, l'autre continuera à occuper la zdc du Dragon.

ad42
Encore un cas de mêlée multiple :
Athos ne peut pas bouger sinon plus aucun adversaire ne serait dans la zdc du Dragon
un Mousquetaire (cape bleue), mais un seul, pourrait bouger parce l'autre continuerait à occuper les zdc des deux héros Polonais (enfin, s'il n'y avait pas le r.spé de Longinus)
de la même façon, l'un des héros Polonais pourrait se déplacer puisque l'autre resterait pour occuper la zdc des deux Mousquetaires.

Bon, c'est un coup à prendre et je suis lent. Mais à relire des récits de cape et d'épée ça se tient : échange d'adversaires pendant les combats, occupation de plusieurs adversaires par un seul escrimeur... Tout ça est tout à fait dans l'esprit de ce genre romanesque.

ad43
Le recul après combat, oublié lors de ma dernière partie...

Imaginons que dans la situation ci-dessus, le Mousquetaire du premier plan veuille tirer sur Longinus (le grand en rouge). Dans ce cas là, je dois forcément piocher une carte de mon deck parce que c'est un tirage sans opposition ! Règle que j'ai évidemment tendance à oublier quand j'ai une bonne carte en main^^
Oui, pour ceux qui n'auraient pas suivi l'épisode précédent, AD1666 se joue sans dés mais avec des cartes (main et deck) et un système de renfort possible des cartes jouées (un petit goût de Malifaux).

ad44
Le Joker noir, pendant néfaste du rouge, a coûté la vie de mon Dragon.

ad45
Wołodyjowski, le porteur de la missive secrète réussi à s'échapper pendant que Longinus retient les Mousquetaires. Scénario gagné !

Règles de faction, j'en parlais plus haut :
- les Mousquetaires combattent à plusieurs contre Longinus, ils ont droit de piocher une carte pour l'ajouter à leur main. Quand on a compris que l'une des clés du jeu est une bonne gestion de sa main, l'avantage est à ne pas oublier^^
- Longinus subit une blessure de D'Artagnan (lequel bénéficie des bonus de l'attaque multiple +3), il a droit de piocher deux cartes. Même réflexion que la ligne précédente !

Des parties courtes qui donnent envie de recommencer immédiatement.
Les règles qui rentrent petit à petit et demandent une relecture. Malgré une FAQ officielle publiée récemment, il est tout de même fort dommage qu'il n'y ait pas un endroit où poser les questions qui viennent en cours de jeu. Comme de juste, avec des régles spé différentes pour chaque héros, les questions métaphysiques arrivent rapidement. Même sur BGG, ce sont les joueurs qui se répondent eux-mêmes. J'espère qu'un réel suivi sera mis en place par Wargamer Games...
Un jeu très scénarisé où deux parties sont très différentes et, surtout, très narratives.
Une feuille de résumé très bien faite.

J'ai également testé le mode overlord ("Archenemy")

ad46
Un bourgeois a recueilli les indices d'un complot, les Mousquetaires doivent le protéger jusqu'à ce qu'il atteigne le palais.

L'overlord a un deck supplémentaire pour faire entrer de nouveaux adversaires et définir des événements aléatoires. Tout est très codifié, comme dans le mode "Aventure".

ad47
L'un des moments clés de la partie : le combat des héros. Porthos et Longinus y laisseront la vie.

Dans toutes les parties que j'ai joué pour l'instant, j'ai opposé les Polonais (Défenseurs de la Couronne) aux Mousquetaires. Et, à chaque fois, les Polonais ont remporté la victoire. Est-ce à dire que leurs profils sont plus forts ?
Sachant que c'est un jeu polonais, la question peut se poser. Mais j'espère que la réponse sera négative.

ad48
Alors que le Bourgeois est arrêté par Zagloba, Athos perd le duel face à Wołodyjowski qui lui fait voler son arme au loin. La règle dit que, sans arme, un personnage fuit. Ça nous a paru un peu radical...
Partie encore remportée par les Polonais !

Il me reste à tester le mode "combat". Et puis, il faudrait aussi que je sorte les profils qui peuvent interagir par la parole. Parce qu'une section entière des règles y est consacrée et je n'ai pas encore trouvé comment jouer cette phase de jeu.

Quelques points négatifs donc. Mais rien encore qui me donne envie de passer à autre chose, bien au contraire.

Posté par Mehapi_to à 18:22 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
08 juillet 2020

Lectures pour l'été qui vient

Juillet est entamé et je ne vous ai pas encore parlé de mes dernières lectures. Voilà ce que c'est de laisser traîner un article, il attend, s'allonge et n'est pas publié au moment souhaité.
Peu importe, l'été est là, profitons-en pour aérer les bibliothèques !

Source: ExternePetit Pays de Gaël Faye

Le livre avait fait parler de lui, le film aussi. J'étais passé à côté des deux. Voilà qui est réparé.
Entre l'école et les copains, Gabriel vit dans son coin de quartier. On est au Burundi, son père est Français, sa mère Rwandaise. Un jour, il entend parler de Hutu et de Tutsi. Ça parait important, mais personne autour de lui n'arrive à lui expliquer quelle est la différence...
On sait ce qui va arriver, mais pas comment. Et tout se passe si doucement que rien ne nous laisse présager du moment où ça va arriver. Là est toute la force du livre, toute l'horreur dissimulée dans le quotidien.

Source: ExterneMeurtres pour mémoire de Daeninckx

Prof d'histoire, finalement, pourrait-ce être un métier dangereux ?
Un polar bien prenant et excellement écrit mais pas tout jeune (primé en 85).
Deux histoires se croisent à 20 ans d'intervalle, deux enquêtes qui, on s'en doute, vont se trouver mêlées. Sans artifice autre que celui de la narration au fil de l'histoire, Daeninckx nous tient tout du long, pour notre plus grand plaisir.
Et puis, si vous connaissez un peu Toulouse et sa région, vous évoluerez en terrain exploré !

Source: ExterneLa mort suspendue de Joe Simpson

Une énorme claque ce bouquin.
L'histoire est connue parce qu'elle a été racontée ailleurs, de ces deux alpinistes qui veulent ouvrir une nouvelle voie au Siula Grande, dans les Andes. Mais ici elle est racontée à la première personne et, à chaque pas, nous accompagnons les grimpeurs.
On sait ce qui va se passer et pourtant on n'y croit pas tant cette histoire est irréelle. A tel point que, si ce n'était un récit témoignage, cette histoire serait invraisemblable.
Même si vous connaissez cette aventure, lisez là. Elle vous tiendra en haleine pendant 290 pages.

Source: ExterneYeruldelgger de Ian Manook

Encore un polar, mais qui se déroule cette fois en Mongolie.
Yeruldelgger est le nom du héros de cette histoire, inspecteur intègre au milieu d'hommes corrompus de diverses façons. Un chevalier blanc donc, chargé de deux enquêtes et d'un lourd passé que l'on découvre au fil de la lecture.
Une histoire malheureusement cousue de fil blanc et sans grande originalité, digne d'un film hollywoodien.
Quel intérêt à parler de ce livre alors ? Si l'histoire n'est pas originale, l'auteur excelle à nous décrire la Mongolie, ses habitants, ses coutumes, ses paysages et ses turpitudes. Les dialogues sont hilarants et les compromissions aussi moches que chez nos meilleurs politiciens.
Reste à savoir si ce qu'il décrit reflète la réalité du pays. Mais je connais quelqu'un qui saura me renseigner en attendant de lire le tome suivant.

Source: ExterneLe troisième homme de Graham Greene

J'ai un souvenir très diffus du film, vu de loin au cours du siècle précédent. Je ne me souviens que de l'ombre d'Orson Welles et de son sourire ironique. Autant dire que je partais à la découverte avec ce petit livre.
Un roman d'espionnage comme on pouvait en lire au temps de la Guerre Froide, une histoire à la Hitchcock racontée par un excellent narrateur : Rollo Martins arrive à Vienne invité, convoqué, par son ami d'enfance Harry Lime le jour de son enterrement. Mais beaucoup de monde tourne autour de Martins, du monde qui tournait autour de Harry et Martins a bien du mal à comprendre les circonstances de sa mort...
On se retrouve avec les codes de l'après-guerre, comme dans un vieux James Bond, mais sans l'aspect (super)héroïque. Attention à ne pas lire trop vite sous peine de laisser passer des indices.

Source: ExterneLa Découverte de l'Amérique de Marianne Mahn-Lot

Réédition d'un livre de 1970, ce livre semble ne pas avoir pris une ride. L'auteure nous présente en 2 parties le siècle qui entoure les voyages de Ch. Colomb.
La première partie présente les faits : textes antiques, sagas islandaises, récits médiévaux, voyages portugais, espagnols, puis français, anglais, néerlandais jusqu'aux environs de 1550.
Erudite, mais pas pédante, cette première partie se lit comme un roman d'aventure. Ou plutôt, elle se lit comme une somme de prologues à de nombreux romans d'aventure (ou de scénarios, vous me voyez venir).
La deuxième partie, plus courte, présente les documents historiques (traduits, ouf!) qui étayent la première. Le tout se terminant par une chronologie fort utile.
Un livre qui m'a donné envie d'aller plus loin, un livre qui m'a donné envie de jouer. Merci à la dame du Fleuve.

Et maintenant, en prévision de quelques déplacements, je vais remplir ma tablette. Juste de quoi avoir de nouveaux livres à vous présenter^^

Posté par Mehapi_to à 15:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
06 juillet 2020

Fête de la musique

Pourquoi diable est-ce que je vous parle de la fête de la musique en ce jour de disparition d'Ennio Morricone ?

Source: Externe

Pour la fête de la musique, justement, un concours était organisé sur PMG, groupe de peintres sur FB.
Voici ce qu'annonçait Jed Ken Obi :

Le deal : vous avez 2 jours max pour créer un support mettant en œuvre un élément de notre hobby (une figurine (peinte ou pas), de la peinture, du matos, un jeu... ce que vous voulez tant que ça à rapport à notre hobby) et ayant pour thème la musique. Ouais, je sais, c'est très large mais c'est ça qui est drôle. Faites marcher votre imagination. Le format : une vidéo courte, une photo, un montage photo, un fichier... tant que c'est une production originale faite spécifiquement pour l'occasion.

Bref, voilà ma participation qui a eu l'heur de plaire à JKO et sa famille :

Pas facile à monter, pas facile à publier :/
J'espère que vous pourrez le voir, sinon c'est pas vraiment grave !
En tout cas, allez sur PMG voir leur tout nouveau magazine mensuel. Il est très chouette et on peut y voir les photos des autres participations.

Posté par Mehapi_to à 22:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :