Au bord du Fleuve

17 février 2019

Enfin dimanche...

Je trouve enfin un peu de temps pour me poser à ma table de peinture et voir ce que j'ai laissé en plan et ce que j'ai envie de peindre. Ce mois de février aura été une véritable catastrophe au niveau figurine...

D'abord une petite vue d'ensemble :

table01

Les Klingons, commencés il y a plusieurs mois et qu'il me faut terminer.
J'ai un petit souci avec eux. Certains ont une espèce de crête osseuse dans le dos. Je n'ai rien trouvé à ce sujet dans ma doc. Si quelqu'un à des infos à ce sujet, je suis preneur...

table02

Mes orcs à quatre bras n'ont pas avancé en peinture. Mais trois nouveaux sont venus se joindre à eux. Plus que deux et j'aurai mon groupe de guerriers.

table03

Un char gaulois Hät (merci Pascal) vient de recevoir ses tout premiers aplats.

table04

J'ai monté Fobba Bett, le dernier mercenaire pour Fury et lui ai donné quelques couleurs aussi. Il aura le bras droit en l'air et sera noir. Parce que c'est bien comme ça !

table05

Et pour terminer ce beau dimanche ensoleillé, montage et sous-couche du Titan de Sygill Forge gagné au concours du million de Morikun.

table06

J'espère pouvoir revenir très vite sur ma table...

Posté par Mehapi_to à 21:31 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

03 février 2019

Et sinon, il se passe quoi sur ma table ?

Vous n'êtes pas sans savoir que je fais la campagne Congo du Trône du Tonnerre. Alors, en attendant mon partenaire, je prépare les décors pour le prochain scénario.

C'est quoi ces trucs ?

decor01

Des zones de marécages, parce qu'il nous faudra patauger dans la boue pour récupérer les pions découverte.
Je continue avec ma méthode maintenant éprouvée du mouchoir en papier :

  • deux couches de papier collé sur mon socle
  • bordure de sable collé
  • peinture diluée du fond et de la bordure (ici vert), puis brossages successifs (ici vert clair puis blanc), puis lavis sombre (vert-noir)
  • zones de sables dans le marécage (PVA) et herbe plastique (pistolet à colle)

decor02

  • peinture des "zones sèches" en marron puis brossage en vert
  • herbe statique "brulée" puis "vert tendre"

Et voilà mes 6 zones prêtes à accueillir les colonnes d'Ujuwa et de Mary :

decor03

decor04

L'autre truc, ce sont trois pontons, objectifs à tenir du scénario 3

decor05

Et puis, pour éviter de trouver encore des explications bancales à la présence d'une tente au milieu d'un village, voici quelques nouvelles cases :

  • rouleau découpé (penser à la porte) et collé au pistolet sur mes socles
  • peinture intérieure et extérieure avec un mélange de peinture, sable et colle à bois (texture pour effacer les diagonales d'assemblage du rouleau)

decor06

  • préparation des toitures à partir de mousse de rembourrage collée sur un cône : deux bandes de mousse se chevauchant, puis un cercle au sommet
  • peinture très généreuse (pour "tasser la mousse) à la bombe noire
  • brossage marron, puis ocre jaune, puis vert

Mes toitures ne sont pas terribles. J'ai fait un test avec de la fourrure synthétique pour la quatrième, c'est franchement mieux.

  • peinture d'une frise sur les cases
  • question : avec ou sans porte ? Je préfère sans, je pourrais éventuellement y glisser une fig si le besoin s'en fait sentir...

decor07

  • couverture des cases (pistolet à colle)

decor08
Celle de droite, avec la fourrure synthétique, me semble mieux. Non ?

  • ajout d'herbe statique : jaune, puis vert tendre

decor09

Comparaison avec mes anciennes cases : les toitures ne sont pas réellement pires. A voir si je refais tout un de ces jours...

decor10

Et puis, puisqu'on en est à savoir ce que je bidouille, voici une idée qui me trotte dans la tête depuis des années... C'est Cyrrus qui m'a permis de faire le test avec son CDA Saga-Fantastique sur Warmémé.
Alors cette idée ? 
Devant la quantité accumulée d'orcs pour le Seigneur des Anneaux, je me suis toujours dit que ça ne devrait pas être trop compliqué d'en prendre deux pour en faire un à quatre bras...
Test :

4br01

Un peu de cutter, un peu pâte, un modelage sommaire, retour au cutter. Passage au noir et brossage blanc pour voir les formes :

4br02
C'est peut-être jouable...

Retour du cutter pour affiner, puis essai de couleurs :

4br03
Base de peau gris-bleu, tunique rouge.

Je vais en faire quatre et on verra si je continue ou si c'est très/trop pourri...

Posté par Mehapi_to à 21:22 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 janvier 2019

Lectures de janvier

Le mois de janvier arrive à sa fin et je ne vous ai parlé que de Congo, rattrapons ça avec une petite revue de lecture.
Vous me direz que ça ne parle pas beaucoup de peinture ici. C'est normal, il fait trop froid dans mon "atelier" et peindre dans ces conditions n'est pas très agréable...

Source: Externe La fin du Monde par Camille Flammarion, livre en accès gratuit sur Gallica

Lire la version numérique d'un livre de 1894 qui parle du futur sur une vieille tablette a quelque chose de très réjouissant.
Camille Flammarion est un astronome (on ne disait pas encore astrophysicien), c'est son frère l'éditeur pas de confusion. Dans ce livre, il nous livre (en bon vulgarisateur) sa vision de la fin de notre monde. Dans la première partie, une comète menace de détruire l'humanité et chaque scientifique, en fonction de son domaine, explique comment l'humanité disparaîtra.
Dans la seconde partie, on se situe dans un futur beaucoup plus éloigné. On y assiste en direct aux dernières heures de l'humanité suite au refroidissement de la planète.
Etonnant de lire ce livre aujourd'hui. Les visions du futur de Flammarion concernant notre société sont d'une incroyable perspicacité alors que celles concernant l'astrophysique révèlent de sérieuses incohérences. Intéressant de voir que l'imagination est meilleure que les vérités scientifiques de cette fin de 19° siècle.

Source: ExterneJanua Vera de J.P. Jaworski

Jaworski avait fait débat sur Warmania il y a un peu plus d'un an. Mais Janua Vera était reconnu comme un bon bouquin. Alors...
Ici, il s'agit d'un recueil de huit nouvelles qui se déroulent dans le Vieux Royaume. Une bonne manière d'entrer dans ce monde de ? C'est ce qui me semble à la lecture.
On évolue à la suite de différents personnages qui sont tout sauf des archétypes et il est difficile de prévoir si ça se terminera "bien" ou pas. Héros ou inconnu, chacun cherche à survivre, face à lui-même le plus souvent.
C'est un monde médiéval vieillissant ou traîne une magie divine. Une magie qui pourrait aussi bien n'être qu'une influence psychique. Quelque chose qui participe au quotidien, comme la météo par exemple, et qui n'explose pas comme une boule de feu ou une invocation majeure. Un livre comparable au premier cycle de L'Assassin Royal.
Autant vous dire que j'ai savouré chaque nouvelle après l'autre. Il me tarde de retourner dans le Vieux Royaume avec Gagner la Guerre.

Source: Externe

Dans la peau d'une bête de Charles Foster

On vit une époque formidable. Imaginez un type qui se prend pour un blaireau et va vivre avec son fils au fond d'un terrier, que ce type se balade à quatre pattes et avale des vers de terre pour comparer leur goût en fonction du lieu ou de la saison. Ou alors qu'il décide d'imiter les renards londoniens et se fasse virer pour exhibitionnisme par la police.
Imaginez que ce type décide de faire un livre de son expérience. Vous éditeriez ce livre ? Vous liriez ce livre ?
Vous devriez !
Parce que, s'il fait tout ceci serieusement, il n'oublie jamais qui il est et raconte ses diverses tentatives avec humour.
Au final, à quoi tout ceci lui aura-t-il servi ? A rien, il l'avoue.

Source: Externe Nous sommes Légion (Nous sommes Bob) de Dennis Taylor

"Ça à l'air bien, tu me le prêtes", ai-je dit à mon fils après avoir lu la quatrième.
Bob est mort. Mais il avait signé un contrat avec une société de numérisation. Il se réveille un siècle plus tard, téléchargé dans un ordinateur et au service du gouvernement.
Il va devenir l'IA d'un vaisseau d'exploration spatiale. IA dont l'objectif premier est de trouver une planète habitable où il pourra se dupliquer pour continuer à chercher d'autres planètes. Il faut dire que l'humanité a sérieusement besoin d'une nouvelle planète vu l'état de notre bonne vieille Terre.
Un livre hilarant où les différentes duplications de Bob ont chacune leur personnalité. Le fait que Bob soit un fan de Star Trek ajoute énormément à l'aspect comique.
C'est réellement mon chouchou du mois (et pourtant, Janua Vera aurait pu/dû l'être) et je suis déjà en train de lire la suite, tout aussi bonne.

Et puis, comme nous sommes en 2019, de nouveaux livres arrivent dans le domaine public. Gallica nous présente ceux qui entrent dans sa bibliothèque en ligne.

Ça se passe ici : gallica

Posté par Mehapi_to à 18:34 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2019

La sauvegarde du Trône du Tonnerre #2.2

mml2_13b

Ah, petit, je me sens ragaillardi. Où en étions nous déjà ?
La case-à-Blancs, oui oui ! Le Grand-Sabre essayait toujours d'y pénétrer. Mais il faut croire que le professeur qui y était caché n'avait vraiment pas envie de le voir !

mml22_01

Non loin de là, près de la troisième case, la femme Mary rencontrait un animal peu sympathique. Dans son journal, à ce qu'on m'a raconté, elle dit s'être fait attaquer par des hyènes. La mémoire de notre peuple précise pourtant que c'est une autruche solitaire qui s'en est pris à ses Ruga-Rugas. Mais il faut croire qu'elle avait besoin de justifier ses pertes avec des animaux plus dangereux qu'une simple autruche.
C'est faire bien peu de cas des attaques de cet oiseau. Pourtant, avec les pertes qu'il lui a infligé !

mml22_02

Sa présence à même suffit à immobiliser les Aventuriers en plus des Ruga-Rugas, c'est dire.

mml22_03

Le sorcier Ujuwa continuait à invoquer les esprits de la nuit. Ceux-ci répondaient encore à son appel.

mml22_04

Ooooh, tu aurais ri autant que lui si tu avais pu entendre les insultes que proférait le Grand-Sabre qui s'obstinait. Il vociférait tant au milieu du village que son porteur s'approcha pour lui exposer les risques qu'ils encouraient à faire tout ce bruit.

mml22_05

Tenant l'autruche en respect, les Ruga-Rugas de la femme Mary parvinrent à pénétrer dans la troisième case et à en extraire le professeur.

mml22_06

Une fumée s'éleva alors de la case-à-Blancs. Le Grand-Sabre avait-il enfin réussi ?
Ho ho ho, non ! C'étaient les Bundukis d'Ujuwa qui y avaient mis le feu et avaient recueilli le professeur.

mml22_07

La légende d'Ujuwa raconte qu'alors le cri de rage du Grand-Sabre fut si terrible que la lune se voila un court instant.

mml22_08

Les guerriers d'Ujuwa se déployèrent alors pour faire rempart de leur corps au pauvre professeur.

mml22_09

Le troisième n'avait malheureusement pas pu être secouru. Mais les esprits devaient guider l'autruche qui faisait tomber les Ruga-Rugas un à un.

mml22_10

Les novices menés par M'Otowanfa et les archers d'Ujuwa décidèrent de pousser leur avantage. Ils s'en prirent au Grand-Sabre et à ses supplétifs en attendant de pouvoir rattrapper les Askaris qui se sauvaient avec leurs découvertes. La nuit leur permettait tout juste de les apercevoir.

mml22_11

Et les supplétifs virent bientôt leur nombre réduit à deux. Le Grand-Sabre avait encore des raisons de crier contre les dieux.

mml22_12

Les guerriers étaient encore loin. Mais les cris de dépis du Grand-Sabre leur donnait la direction à suivre.
Avec un peu de chance, ils pourraient rattrapper la femme Mary avant qu'elle ne regagne son campement.

mml22_13

Et le Grand-Sabre tomba avec ses deux derniers supplétifs. Les novices coururent alors sus aux Askaris, bien loin d'eux.
Près de la troisième case, Ujuwa vit l'autruche, qui venait de perdre quelques plumes, faire tomber un nouveau Ruga.

mml22_14

La nuit noire tomba alors sur le village et Ujuwa comprit qu'il ne fallait pas en demander plus aux esprits. Il laissa la femme Mary regagner son campement et soigner les plaies de son ami le Grand-Sabre.
Une nouvelle fois, les tribus de la forêt avaient montré leur supériorité.

mml22_15

--------------------------------

Traduction pour la campagne :

  • La colonne d'Ujuwa remporte le scénario avec 21 PV (12pts pour récolter 3 découvertes, 8pts pour avoir récupéré 2 professeurs et 1pt -seulement- pour la "mort" du Capitaine et d'un porteur).
    Par ailleurs, elle gagne un ossement de plus (bonus pour les parties prochaines) et une herbe (qui pourra éventuellement rapporter des bonus si les scénarios suivants en fournissent aussi).
    Pour terminer, avec deux Connaissances gagnées durant ce scénario, Ujuwa va passer Niveau 2
    Le chef M'Otowanfa reste dans l'état "souffrant" et ne pourra être soigné que si Ujuwa trouve des plantes médicinales.
  • La colonne de Mary obtient 15PV (12pts pour récolter 3 découvertes, 4pts pour avoir récupéré 1 professeur, 1pt pour ses 2 butins et un malus de -2pts pour la perte d'un porteur).
    Elle gagne 2 découvertes et une connaissance, ce qui lui permettra également de passer Niveau 2 pour le prochain scénario. Elle gagne également un trophée de chasse avec les plumes de hyène (comprenne qui peut).
    Malheureusement, s'il n'est pas soigné par des plantes médicinales, le Capitaine sera "souffrant" pour le scénario suivant. Cela ne générera (pas encore) de malus.

A suivre avec le troisième scénario : Rendez-vous avec le Bel Azur

 

Posté par Mehapi_to à 22:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2019

La sauvegarde du Trône du Tonnerre #2.1

mml2_01

Oooh, tout ça se passait quand le grand-père de mon grand-père était encore jeune. Mais l'histoire est restée intacte dans la mémoire de notre famille. Je ne te dis pas qu'il n'y a pas deux ou trois petites choses qui peuvent être légèrement déformées, mais rien de ce qui s'est alors passé n'a été effacé de nos récits.

Les nôtres avaient traversé la forêt, espérant trouver des herbes pour soigner le chef M'Otowanfa. Malheureusement, les Blancs étaient passés avant nous et avaient piétiné ou gâché tout ce qui aurait pu être utile.
Ujuwa passait le plus clair de son temps en méditations ascétiques. Il devait se concilier les dieux de la forêt pour la prochaine rencontre.
Un vieux sage s'approcha de lui et lui murmura longuement à l'oreille. Ujuwa restait silencieux tout en hochant régulièrement la tête.

Après une nouvelle nuit dans la forêt, Ujuwa annonça qu'il était temps de rejoindre le village aux huttes alignées pour y soustraire les professeurs aux influences de la femme Mary.

mml2_02

Guidés par leurs éclaireurs, les hommes d'Ujuwa progressèrent vite et silencieusement. Mais la femme Mary devait avoir de puissants fétiches. Elle avait eu la même idée qu'Ujuwa

mml2_03

et, encore une fois, les nôtres se retrouvèrent à devoir lui faire face...

mml2_04

Nul ne savait comment elle avait pu faire pour s'extraire de la forêt et aboutir à l'autre extrémité du village. Elle avait certainement profité de la nuit qui tombait pour réussir à se répérer.
Dans un vacarme effrayant d'ordres et de contre-ordres, ils s'étaient mis en marche contre nos anciens.

mml2_05

Ujuwa s'adressa aux dieux du village, leur soutien serait également nécessaire au cours de cette nuit.

mml2_06

Les ancêtres du village étaient avec nos pères. Un vieux guerrier sortit d'un bosquet et demanda de l'aide aux Ruga-Rugas qui accompagnaient les Blancs. Les palabres durèrent longtemps et ils durent s'arrêter pour soigner sa première femme qui les invectivait tant et plus.

mml2_07

Leurs Askaris n'eurent guère plus de chance. Les pierres dorées qu'ils découvrirent leur firent perdre encore plus de temps.

mml2_08

Avant de lancer ses guerriers délivrer les professeurs, Ujuwa adressa une prière aux dieux et fut exaucé.

mml2_09

Mais les dieux sont taquins. Le groupe de guerriers qui s'élançait vers le bosquet crut entendre la voix d'Ujuwa qui leur demandait de revenir. Ils firent alors volte-face et se dirigèrent dans la direction opposée aux arbres...

mml2_10

Malgré le départ des guerriers pygmées lors de l'aventure précédente, leurs archers accompagnaient toujours Ujuwa.
Lorsqu'ils pénétrèrent dans les fourrées, un vieux fou déguisé comme les Blancs des navires s'accrocha à eux. "Moi y'en a gouverneur du village. Eux y'en a me frapper. Vous y'en a protéger mes fesses."
Démêler la réalité du délire dans l'étrange sabir de cet homme relevait du jeu de devinettes auquel les archers n'avaient pas vraiment le temps de jouer. Ils décidèrent de prendre soin du vieil homme, à l'abri des Blancs, en attendant d'y comprendre quelque chose.

mml2_11

Ujuwa avait expliqué à chacun de ses groupes ce qu'il attendait d'eux. Ils ne devaient pas s'éloigner les uns des autres pour éviter aux esprits de la nuit de les égarer, mais ils devaient avancer rapidement vers les cases pour protéger les professeurs de l'influance de la femme Mary.

mml2_12

mml2_13b

Les Blancs restaient hors de vue. Mais qui a besoin de ses yeux pour les repérer ?
Dans ma mémoire, certains éléments se mélangent. Il me semble que la case au centre du village était un peu particulière. Est-ce pour ça qu'elle avait attiré les Blancs ?
Pour parler de cette case, mon grand-père disait toujours "la case-à-Blancs". Peut-être ma mémoire a-t-elle mélangé les images. Toujours est-il que c'est vers cette case, au centre du village, qu'ils se précipitaient. Les appels du Blanc-au-grand-sabre étaient clairs.

mml2_13

Pour la deuxième fois de la nuit, Ujuwa effectua la danse du Mandrill. Pour la deuxième fois, les esprits lui répondirent favorablement.

mml2_14

Et les Eclaireurs attinrent la case du Blanc-Forêt et la mirent en feu. Le Blanc-Forêt les remercia de prendre soin de lui et les suivit loin des Askaris qui s'approchaient.

mml2_15

Au centre du village, le Blanc-au-grand-sabre tentait de pénétrer dans la case-à-Blancs. Sans grand succès. Les esprits avaient décidé qu'ils seraient de notre côté cette nuit.

mml2_16

Des appels résonnaient alors que la deuxième heure de la nuit allait prendre fin.
On entendait les Askaris crier qu'ils avaient trouvé quelque chose dans un fourré, le Grand-sabre pestait de ne pouvoir pénétrer dans la case-à-Blancs, nos fiers guerriers se précipitaient à l'aide des éclaireurs...

mml2_17

La femme Mary restait discrète et lointaine. Peut-être avait-elle peur de l'esprit des hyènes qui rôdait dans le village.

mml2_18

Cachés dans les fourrés, nos Bundukis se préparaient à aller délivrer le professeur cloitré dans la case-à-Blancs. Ils devaient rester hors de portée des tirs des Aventuriers, la nuit allait les y aider...

mml2_19

Tu voudrais bien savoir la suite, petit. Offre-moi d'abord un peu de cette bière que brasse ta mère...

Source: Externe

Posté par Mehapi_to à 18:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,