az05

- l'une des inventions les plus étonnantes de mon frère, parce qu'il faut te dire qu'en plus de ses expériences sur les interactions entre le vivant et les énergies il multipliait les appareillages de communication, communication par la voie des airs, par l'électricité filaire ou par l'électricité statique, par la lumière et ses différentes longueurs d'onde mais aussi par les nombreuses sources de vibration, d'ailleurs avec l'aide d'un autre de mes frères, il a découvert les huit résonances internes des os du corps humain...

Il parlait, il parlait, Echion restait muet d'ébahissement devant cet incessant flot de paroles sans suite alors que leur troisième compagnon était toujours aussi absent.

- Et donc ? lança Echion sans savoir où son interlocuteur était rendu.
- donc les tendons, comme nous avons pu le constater sur les fémurs de porc, se détachent très facilement pour peu que la vibration...
- Non, cette invention étonnante ?
- une invention étonnante, je ne vois pas de quoi tu veux parler, parce que des inventions, j'ai eu l'occasion d'en voir plus que je n'en souhaitais, par exemple celle avec laquelle il avait relié entre elles mes oreilles..

A son insu, Echion avait été capté un instant par cette histoire d'invention la plus étonnante. Il fallait qu'il réussisse à rediriger la logorrhée de Ctéate vers cette invention. Mais comment s'y prendre ?

- et un jour il réussit à tailler une sphère parfaite dans un cristal de quartz hématoïde et, sous la concentration de la lumière astrale par une lentille biconvexe y reçu des images venant d'outre-espace, après différents essais, calculs et réglages, c'est moi qui trouvai la solution à partir de laquelle il devait réaliser l'une de ses inventions les plus extraordinaires
- Quelle solution ?
- j'allais te le dire, le cristal captait des images qui provenaient de la planète rouge, mais le plus surprenant c'est qu'en retour il émettait des images de nous en direction de cette même planète...

Le vent se levait, Echion osa un regard d'espoir.

--***--

L'été se prêtant bien aux rencontres en comité non restreint, nous avons testé des jeux rapides mais où nous pouvions jouer au moins à 6.

Source: ExternePeco Peco chez Bragelonne

 Perno a sa petite notoriété dans notre milieu de figurinistes francophones et est également connu comme créateur de jeux. La nuit du grand poulpe ressort régulièrement chez nous, ce qui est loin d'arriver à tous les jeux...
Avec Peco Peco, il a encore une fois réussi à convaincre toute la famille. L'objectif pour chaque joueur est de réunir les 3 aliments présents (onigiri, sushi, maki). Mais pour réussir, il faut être le dernier dans un chi-fou-mi opposant souris/chat/éléphant.
Est-ce le bon moment pour poser mon dernier éléphant ? ou vais-je passer pour pouvoir le poser ensuite ? Mais si je bluffe, mon voisin s'en apercevra-t-il ?
Il y a donc du bluff, un peu de réflexion (de quoi ne pas laisser le hasard de la pioche mener complètement le jeu), des effets de jeu pour dynamiser les parties (perte d'une carte, changement de sens)... Tout ça pour un jeu fun jusqu'à 8 joueurs.
Quoi, j'ai pas parlé des bombes, des bonus de pioche ou de main ?

Source: Externe Nessos chez Iello

 Un jeu de cartes pour 6 personnes max, mais surtout un jeu basé entièrement sur le bluff. Le thème mythologique n'est qu'un habillage pour avoir de belles illustrations, mais ça fait son effet.
Des cartes de valeur 1 à 10 et des cartes "Charon". On passe secrètement une carte à son voisin en lui indiquant sa valeur, mais c'est peut-être une carte Charon. Le voisin peut prendre la carte pour la mettre devant lui, la renvoyer à son expéditeur qui la mettra devant lui ou la passer au suivant avec une des siennes.
Celui qui gagne est le premier à totaliser 30pts. Avec 3 "Charon", on perd.
Si mon voisin me passe une carte en annonçant 8, ça me fait 8 pts de plus en la prenant. Mais si c'est un Charon je ne vais pas aimer. Mais si c'est vraiment 8pts, je ne vais pas lui renvoyer pour qu'il les ajoute. Ou alors je passe au suivant en mettant un Charon dedans. Oui mais s'il me les renvoie...

Source: Externe Le Grand Dalmuti chez WotC (?)

 Voilà un jeu auquel j'avais joué il y a des lustres et qu'on me donnait comme n'étant plus édité. Mais, en fait, il en existe au moins une autre version, la D&D présentée à gauche que je me suis empressé d'acquérir.
Peut-être connaissez-vous le jeu du président (également appelé du trou du cul), le Grand Dalmuti en est un avatar. Mais ici, s'il s'agit toujours d'être le premier à se débarrasser de toutes ses cartes, celles-ci ne sont plus en quantité équivalente. Il y a 12 cartes 12, 11 cartes 11... et une seule carte 1. Et, le joueur qui a la place du grand dalmuti reçoit non seulement les 2 meilleures cartes de l'esclave (à qui il refile 2 cartes inintéressantes) mais en plus, c'est lui qui commence à poser ses cartes. Les autres non qu'à essayer de suivre et estimer à quel moment placer leurs meilleures cartes pour espérer prendre la main et devenir grand dalmuti à la place du grand dalmuti.
Un jeu qui s'appuie sur les déséquilibres de la société et qui permet à 8 joueurs de changer de place à chaque partie ? Excellent !

Source: Externe Decrypto chez Scorpion masqué

 Les jeux avec des mots à deviner, c'est pas forcément mes préférés... Mais, avec son jeu d'équipe, Decrypto arrive à me donner envie de rejouer.
Chaque équipe a 4 mots rangés sous un numéro d'ordre. Un joueur de l'équipe doit faire deviner le code correspondant à 3 de ces mots à ses partenaires en donnant 3 mots. Facile !
Ensuite, un autre joueur de l'équipe doit faire la même chose avec un autre code et, évidemment, d'autres synonymes. Et ainsi de suite. Toujours facile ! Mais attention, avant que les partenaires proposent leur code, ce sont les adversaires qui vont faire leur proposition. Et là, il va falloir se renouveler dans les synonymes proposés pour que les adversaires ne craquent pas notre code...
Evidemment, on va faire la même chose en tentant de craquer les codes de nos adversaires.

Source: Externe Colt Super Express chez Ludonaute

 Chacun des joueurs monte dans le train, chacun son wagon, dans le sens de la marche pour ceux du fond ou dans le sens contraire pour ceux en tête.
Et puis on va devoir programmer 3 actions parmi les 4 possibles (changer de niveau, changer de sens, avancer, tirer). Mais pourquoi donc ? Pour ne pas se retrouver dans le wagon de queue qui disparaitra à la fin du tour.
Et puis on recommence jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un !
Rapide et fun. La partie terminée, on n'a qu'une envie, c'est de monter dans le prochain train.
Il est donné comme moins bon que son grand frère Colt Express. Il va falloir que je le teste celui là !