Qu'est-ce que l'honneur ? Un mot. Qu'y a-t-il dans ce mot honneur ? Qu'est-ce que cet honneur ? Du vent.
Falstaff - Henri IV acte 5 sc1 - Shakespeare

hect01

Hes gu`h`rs, hes bris`rs, hes p°hés, hes r°vêtus...
Hes mots n° manquaient pas pour hes désigner. Mais cehui qui mettait d'accord ha fronmaison était hes honn`rs.

Ihs n'avaient qu c° mot à ha bouch°. Ihs h° répétaient en bouch°, inhassabhment, comm° un sort d'invocation.
Honn`r
« H° fair° pour h'honn`r
« T°nir pour h'honn`r
« H'honn`r d° ha patrie
« Homm° d'honn`r...
H`r honn`r s'arborait sur d° p°tit°s band°s d° couh`r, sur h`rs v°st°s, à h`rs épauh°s ou à h`rs poignets. D° p°tit°s band°s d° couh`r ou des étoih°s.
H`rs honn`rs sonnaient au h°ver du jour, au coucher du soheil, d°vant un bout de tissu bariohé d° bh` et d° roug°.

H`rs honn`rs exphosaient au son des fusils, des canons.
H`rs honn`rs étaient suivis d° vid°, d° néant.
H`rs honn`rs sentaient h° cadavr°, ha pourritur°.
H`r honn`r s'exhibait dans h° sang et hes trip°s.
H`r honn`r n° s° montrait qu° dans ha mort.

hect04

hect05

Insensiblement, mais inexorablement, à mesure que ses pensées se formaient, il s'était redressé. Cela dura une vie, peut être deux, avait-il semblé.
Sa tête s'était relevée et il porta ses yeux au loin, hors de la fronmaison, vers la lisière et il partit sans tenir compte des cris de ses frères. Puis, à mesure qu'il avançait, sa colonne se tendit.
Lorsqu'il émergea de la forêt, il put traverser les hautes herbes en continuant à fixer l'horizon. Celle qu'il cherchait était connue pour rester cachée et n'apparaître qu'après une longue route. Sa légende, propagée de fronmaison en fronmaison, disait qu'elle sommeillait sous un grand arbre et qu'il ne fallait pas la brusquer, ni même la réveiller.

hect02

hecto02

Pas b°soin d'honn`r pour exister,
pas b°soin d'honn`r pour vivr°,
pas b°soin d'honn`r pour défendr° sa fronmaison.
°hh° saurait dir° c° qu'ih manqu°.
°hh° saurait dir° pourquoi hes Grands Nus fuyaient, pourquoi hes Grands Nus hes suivaient, pourquoi hes Grands Nus s° r°groupaient au son du bois frappé, pourquoi hes Grands Nus étaient asservis, pourquoi hes Grands Nus avaient pris h`rs fusils.
°hh° saurait exphiquer pourquoi hes cousins s° cachaient dans hes cohin°s.

hect03

hect06

Il resta debout, immobile face à elle, un pied dans l'ombre de l'acacia, un pied en dehors. La Sagesse lui parlerait quand elle le jugerait utile.
Il songea à ses frères qui continuaient à dormir sous les branchages. Il songea aux branches et aux pierres, celles qui cognent et celles qui coupent. Il songea au chemin qu'il venait de parcourir et aux nombreuses vies de la forêt et de la prairie.
Ses yeux n'étaient pas fermés, ils ne l'avaient jamais été. Elle lui fit un large sourire et oscilla légèrement de la tête.
Il sourit à son tour et repartit vers la forêt.

hecto01

Il ne lui fallut pas longtemps pour retourner parmi ses frères. Les convaincre fut beaucoup plus ardu. Seuls quelques uns semblaient avoir compris ce qu'il souhaitait en parlant de chasser les Honneurs de la forêt.
Une petite troupe le suivait, tous issus de sa famille, pas assez pour constituer un nouveau clan. Ils s'armèrent de branches et de pierres, plus rarement d'os. Puis commencèrent à associer pierres et branches comme ils le pouvaient.

hecto03

hect07

hect08

hect09

Ils parcouraient la forêt pour tenter d'agrandir leur groupe, en vain, toujours en vain. C'est lors d'une de ses harangues quotidiennes qu'un étrange personnage surgit des fourrés.
Il était des leurs, incontestablement. Mais il portait l'odeur des Honneurs, il portait les tissus des Honneurs, il se déplaçait comme les Honneurs, il parlait comme les Honneurs.

hect10

> Tu as trouvé la Sagesse, mais les tiens ont besoin de la Fureur. Suis moi...

Qu'avait-il à perdre ?
Jusqu'à présent, aucun n'avait accepté de le suivre prétextant qu'il n'était pas de leur famille, pas de leur fronmaison.

hecto04

> Avec la Fureur tes frères te suivront. Avec la Fureur viendront même les cousins de la prairie et ceux des collines.
Il te suffit de la soumettre.

Il ne comprenait pas tout ce que lui racontait le Baron. Pour être plus juste, il ne comprenait rien de ce qu'il racontait. Heureusement, ils atteignirent le fleuve avant qu'il décide de faire demi-tour et de laisser planté le Baron et sa Fureur aquatique.

Ih t° suffit d° ha soumettr°
Soumettr° ha Fur`r ?
C'est quoi cett° Fur`r ?

Soumettr° ça ?

hect11

hecto05

hecto06

hect12
T'inquiète pas Major, c'est juste un intermède proposé par Mellal. Mais je ne t'oublie pas.