Ah, du Congo, ça faisait longtemps !
Usul et moi nous attaquons à la campagne de Mungo Mah Lobeh publiée par Studio Tomahawk il y a plus d'un an (déjà) et qui nous attendait sagement sur mes étagères.

Ne vous attendez pas à de jolies photos ou a des commentaires intelligents, vous n'êtes pas sur le blog du Studio ici, vous êtes au bord du fleuve. Alors, photos approximatives et textes flous (ou l'inverse, vous choisirez) et beaucoup de mauvaise foi.

Source: Externe

La campagne retrace (avec une bonne dose de fiction ludique) le second voyage de Mary Kingsley de Libreville jusqu'au mont Cameroun (un volcan du .... Cameroun) en 1894.

Nous jouons avec les colonnes conseillées pour la campagne (70 pts de méchants Colonisateurs britanniques contre autant de gentils protecteurs de la forêt gabonaise).
Chaque scénario (il y en a 6), se situe au cours du voyage. Le temps "hors jeu" est défini par des tables de rencontres et d'événements.

Usul joue la colonne de Mary et obtient les événements suivants :
- un officier à la retraite, épris de l'aventurière, se joint à elle. Il a juré de la protéger durant son voyage malgré sa presbytie précoce.
- un jeune noir désoeuvré (et traître à sa patrie) offre de sa joindre à l'expédition. Mary en fait un vulgaire porteur.
- à force de parlementer de village en village, Mary prend du retard. Ses préparatifs auront duré trois mois (la durée du voyage total influencera la fin de la campagne).

Je joue la défense des opprimés et de la nature sauvage. Ujuwa, le sorcier écologiste, mènera les fiers guerriers Fangs. Ses palabres auprès des anciens lui octroient :
- la compagnie de Kuva et de son grand tam-tam rituel, il aurait été inconvenant de servir les dieux sans lui.
- la présence d'un guerrier sacré convaincu par la noble cause du sorcier.

Les colonnes étant prêtes, elles peuvent se mettre en place pour le premier scénario : Premier contact ! (ok, le titre aurait pu être plus original).

mml1_01
Chacun dans son coin, un village au milieu de la table.
Petite précision : certains villageois, récemment arrivés d'une région plus au sud, n'ont pas été autorisés à loger dans une case et ont dû se rabattre sur un habitat précaire soustrait aux colons. Il est à noter que, dans ses mémoires, Mary n'évoque pas le cas de ces réfugiés. Un exemple précoce de l'aveuglement européen ?

 Le scénario est simple et privilégie la rencontre : au coeur du village se trouvent trois masques rituels que cette infâme Mary souhaite récupérer pour les revendre. Gardien des traditions ancestrales, Ujuwa se doit de les récupérer avant que l'Européenne ne les souille. Il en profitera pour les revendre à un négociant qui saura les préserver.
Oui, c'est le même négociant que celui de Mary, il passe son temps à changer de bord de table. Par ailleurs, trois éléments sont à récupérer dans les fourrés. Il s'agit d'une rotule de potamochère, d'une crosse de fougère et d'une cabosse de cacao, très utiles à Ujuwa pour parfaire ses connaissances mais dont on ne sait ce que pourrait en faire la Britannique.

mml1_02
N'écoutant que son courage, Ujuwa lance le chef M'Otowanfa et ses Bunduki sur le village et ses archers pygmées aux abords. Il se sacrifie et reste en arrière avec ses archers pour diriger les éclaireurs et les guerriers pygmées vers les bosquets.

mml1_03
Cette folle d'aventurière blanche se précipite au village accompagnée de quelques askaris. Ce ne sont pas les supplétifs du Capitaine Mortimer, ni trois pauvres aventuriers qui risquent de l'assister...

mml1_04
D'ailleurs, les villageois ne s'y trompent pas et remettent aux Bundukis le masque le plus important.
Mary, sous le feu des mousquets, n'obtient qu'un masque de moindre valeur.

mml1_05
Au loin, les aventuriers tergiversent avec leur porteur et les novices s'arrêtent pour les observer !

mml1_06
Ujuwa est ravi que les Ancêtres soient avec lui. Il maintient ses guerriers et ses novices à l'abri.

mml1_07
La pauvre Mary, qui n'a plus que deux askaris pour l'accompagner, court vers la négociante qui lui fait signe.
Le capitaine veut tenir sa promesse, il a récupéré un second masque et court, lui aussi, derrière l'exploratrice.

mml1_08
Menés par Kiva, le kirangozi, les novices arrivent au village, suivis de près par les aventuriers qui ont terminé leurs palabres.
Malgré leur détermination, les trois pygmées n'arrivent pas à les blesser.

mml1_09
Ujuwa rappelle les éclaireurs et demande aux Bundukis de tenir bon : ses archers arrivent.

mml1_10
Forts de ces encouragements, les pygmées ne s'arrêtent pas pour pleurer la mort de leur frère et poursuivent le grand soldat blanc.
Des coups de feu résonnent dans leur dos, le chef M'Otowanfa vient de tomber avec trois de ses Bundukis.

Mais leur sacrifice n'aura pas été vain. Devant tant de ferveur, la négociante n'a pas attendu Mary et s'est enfuie pour réapparaître (elle ou une autre, ces blancs se ressemblent tous) face aux survivants Bundukis.

mml1_11
Ujuwa précipite ses archers pour couvrir les deux Bundukis qui courent (hors champ pour rester à l'abri des fétiches de surveillance, certainement) vers la négociante qui les accueille bras ouverts.

mml1_12
C'est alors que les Ancêtres sacrés du village, excédés par tant de bruit et d'agitation, se fourvoient totalement dans leur malédiction. Voyant, depuis leur autel embrumé par le feu des armes, deux groupes de guerriers noirs en combat, ils favorisent le groupe des novices au service des blancs. Les archers Fangs d'Ujuwa y perdront 5 des leurs.

Ujuwa s'arrêta un instant pour parler aux dieux de sa terre. Depuis qu'il était arrivé près de ce village, ils n'avaient accepté aucun de ses rituels et voilà qu'ils laissaient maintenant ses braves guerriers Fangs mourir sous les coups de jeunes traîtres au service des blancs. Il ne comprenait pas cet abandon.
Certes, ses éclaireurs avaient trouvé la rotule de potamochère et les pygmées ramassé une cabosse. Mais, il en était sûr, il retrouverait encore cette Mary sur son chemin et avait désespérément besoin de leur aide.

mml1_13
Au loin, les archers pygmées tentent d'empêcher Mary de revenir sur ses pas, tandis qu'Ujuwa et le dernier archer qui l'accompagne reculent rapidement vers les guerriers qui se précipitent à son secours.

mml1_14
Le capitaine blanc ne sait plus où donner de la tête :
secourir Mary qui semble ne pas en avoir besoin ?
chercher la négociante pour lui remettre le masque en sa possession ?
tirer sur les guerriers Fangs qui se précipitent ?
Il entend un tambour résonner joyeusement, les dieux viennent d'autoriser à Ujuwa à accomplir un rituel.

mml1_15
La vaillance des archers pygmées ne faiblit pas, ils tiennent face à l'arrivée tardive des Ruga-Rugas et empêchent Mary d'évoluer librement.

mml1_16
Ujuwa lance ses dernières troupes vers le village, les guerriers pygmées et les éclaireurs tentent d'aller là où vient d'apparaître la négociante.
Il se retourne et regarde ses novices : pourquoi ils sont restés là ceux-là ?
Les ancêtres tenaient sûrement à ce que je les protège...

Et la nuit tombe rapidement sur le village.

mml1_17
En vert, les gentils :
1- les vaillants archers pygmées qui ont récupéré une "découverte" (4PV) et perdus 4 des leurs
2- les éclaireurs qui n'ont pas fait grand chose, mais ont tout de même récupéré une "découverte" aussi (4PV)
3- les guerriers qui se sont réveillés tardivement (jouer vite et peu de groupes ou jouer lentement mais en force, l'un des dilemmes de Congo)
4- Ujuwa (avec 3 pts de Rituel) et son dernier archer
5- les novices, intacts (relire le commentaire du #3 ci-dessus)
6- les Bundukis qui ont récupéré et vendu le masque le plus cher (5+4PV) mais perdu leur chef de tribu
Au total 17 Points de Victoire pour Ujuwa + 2 découvertes

En blanc, les méchants :
7- ça, c'est mon joli sac pour piocher les pions stress
8- les novices qui ont perdu un de leurs traitres hommes
9- le capitaine et 3 de ses supplétifs (il en a perdu un en route, mais où ?) avec un masque pas cher (2PV)
10- les aventuriers avec une "découverte" (4PV)
11- les Ruga-Rugas, en pleine forme
12- Mary et ses deux Askaris (non, ce ne sont pas des vers, arrêtez un peu) avec un masque que la fin abrupte du scénario ne lui aura pas permis de vendre (3PV)
Au total 9PV pour Mary + ceux apportés par la "mort" du chef de tribu (entre 0 et 6) + 1 découverte + 1 connaissance

La victoire du scénario revient à Ujuwa.
Il reste à définir si le chef M'Otowanfa est blessé ou pas et à choisir la voie par laquelle les deux colonnes vont continuer leur route :
- la rapidité du fleuve, mais aussi ses dangers
- la sécurité de la jungle, plus longue pour Mary, moins propice aux rituels pour Ujuwa, mais qui offre le bénéfice de ses plantes
- les villages, encore plus long et beaucoup moins propice aux rituels, mais où l'on peut facilement recruter des bonnes volontés.

Source: Externe