On sait que la biographie officielle de Nathalie Lemel est sujette à caution et l'on sait que, contrairement à ce que publient les journaux, elle fit un long séjour en Tanzanie durant les années où elle est sensée avoir été détenue en Nouvelle-Calédonie.

Source: Externe

Ce n'étaient pas ses premiers pas en Afrique. Un petit cahier, tracé d'une main appliquée, vient d'être retrouvé dans une vieille malle, sur les bords du lac Ogognié (actuel Gabon). Ce journal est celui de Matèkè, l'interprète de Pierre Savorgnan de Brazza. Il y parle longuement des voyages qu'il fit en compagnie de l'explorateur en un français très correct.
Mais ce qui a étonné ses lecteurs, c'est qu'il y parle également d'une française qui lui a appris à écrire lorsqu'il n'était que jeune porteur, à la fin des années 1860. En cette française, du prénom de Nathalie, nous n'aurons aucun mal à reconnaître Nathalie Lemel qui venait, dans ces années qui précèdent la Commune, de quitter son mari.

Laissons les découvreurs aller plus avant dans leurs recherches historiques. En attendant, voici une photographie recolorisée de Matèkè datée vraisemblablement de l'hiver 1868-1869.

 

congo23
A droite : Matèkè et la malle de Nathalie Lemel

congo24
Et voilà deux porteurs pour Congo !

Et le compteur monte de 2 pour arriver à 217/365.
Même pas peur du retard accumulé !
Tiens d'ailleurs, puisque vous vous moquez, en voilà une de plus :

ow01
Bon, d'accord, ça n'a rien à voir avec Congo

ow02
Ce qui est bien, c'est que je n'ai tellement pas peur que je tente même des free-hands !

Et le compteur affiche 218...