fury26

Les yeux rivés sur la crête de la vague, Αίmα se dit que cette fois, peut-être, il apprendrait où poser son ancre.

Marin sans attache, il débarquait d'un navire pour embarquer aussitôt sur un autre, fier de se dire fils de l'archipel. Il faut dire qu'avec son poil roux, nul plus que lui ne pouvait prétendre appartenance aux Crocs de Sang.
Les deux cicatrices en forme de dague qui lui barraient l'abdomen ajoutaient l'indispensable note du pirate.

Du plus lointain de ses souvenirs, il avait toujours eu ces cicatrices sans que quiconque puisse lui en expliquer l'origine.
D'origine d'ailleurs, il n'en avait pas lui-même. Il ne s'était jamais connu de mère, encore moins de père ni de famille, vivant toujours sur les quais de ce qu'il trouvait.
Né de personne, il s'inventait chaque jour une nouvelle histoire qui aboutissait à la même conclusion : il était le fils des îles.

Il y a deux ans de ça, il croisa la route d'un vieil ivrogne. Cet ancien marin, qui se prétendait capitaine, avait ingurgité plus d'alcool de grain qu'un estomac ne pouvait en contenir. Le vieux regarda Αίmα et l'appela "l'enfant trouvé", débitant une histoire sur l'amphore flottante qui lui servait de berceau avant de s'effondrer.

Depuis, Αίmα n'a plus lâché Pépépelé, espérant qu'il reprenne ses confidences. Le vieux lui a pourtant assuré de rien savoir de cette histoire. Mais Αίmα est persuadé qu'à l'occasion d'une nouvelle cuite, la mémoire lui reviendra.
En attendant, il déclare à qui veut l'entendre qu'il portera cette ancre sur le dos jusqu'à ce qu'il trouve d'où il vient et qu'il sache où et sur qui la poser.

fury27